Creuse : trois mois de prison avec sursis pour le président des Jeunes Agriculteurs

Jean-Marie Colon n'écarte pas l'hypothèse de faire appel du jugement
Jean-Marie Colon n'écarte pas l'hypothèse de faire appel du jugement

Le 2 février 2017, Jean-Marie Colon comparaissait devant le tribunal correctionnel de Guéret pour violence avec usage ou menace d'une arme à l'encontre de chasseurs. Son avocat avait plaidé la relaxe. 

Par France Lemaire

Trois mois de prison avec sursis, interdiction de porter une arme pendant trois ans, la confiscation de son fusil, 1 euro de dommages et intérêts à verser à chacune des quatorze victimes : le tribunal correctionnel de Guéret a rendu son jugement ce jeudi 23 février. 

Les faits remontent au mois de novembre dernier. Le jeune agriculteur de la Chapelle Saint-Martial, président des JA de la Creuse et vice président de la chambre d'agriculture départementale, a tiré en l'air avec un fusil pour faire fuir des chasseurs. Ils étaient sur son terrain et avaient effrayé son troupeau de génisses.  

Le ministère public avait requis 4 mois de prison avec sursis. Selon son avocat, maître Richard Laurent, Jean-Marie Colon n'écarte pas l'hypothèse de faire appel du jugement


Jean-Marie Colon, rencontré le lendemain de l'audience correctionnelle
Au lendemain de l'audience correctionnelle, Jean-Marie Colon nous avait expliqué regretter son geste, celui d'un homme excédé. Intervenants dans le reportage : Jean-Marie Colon, agriculteur • Jean-François Ruinaud, le président de la fédération des chasseurs de la Creuse • Alain Deteix, inspecteur de l'environnement à l'office national de la chasse et de la faune sauvage.  - France 3 Limousin - Louis Roussel, Matthieu Dégremont, Chantal Cogne

 

Sur le même sujet

Swinrun à Royan

Près de chez vous

Les + Lus