Carte scolaire en Creuse : une pression qui paie ?

© Marielle Camp - France 3 Limousiun
© Marielle Camp - France 3 Limousiun

Nouvelle journée de mobilisation en Creuse contre la carte scolaire. Ecoles occupées ou bloquées, les parents d'élèves maintiennent la pression depuis plusieurs jours. Une pression qui semble payer : la directrice d'Académie annonce moins de fermeture de classes que prévu. 

Par Hélène Abalo - Marielle Camp

Pas besoin de cartable ce matin, pour les 75 élèves de l'école de Saint-Priest-la-Feuille en Creuse. Ce sont les parents en colère qui assuraient lundi 20 mars 2017, la garde des 5 classes de ce regroupement pédagogique intercommunal :  5 classes de 20 élèves en moyenne, une situation confortable remise en question par la dernière carte scolaire.  Bussière Dunoise, Mérinchal, Crocq, depuis la mi-mars, quasiment toutes les écoles concernées par les suppressions de classe sont bloquées voire occupées.

Un petit ouf ! 

Une pression qui semble avoir joué puisque la directrice académique à la direction des services départementaux de l'Education nationale de la Creuse (DASEN) a présenté justement ce lundi  aux syndicats enseignants,  une deuxième version, plus allégée de la carte scolaire : de 20, on tombe à 9 suppressions de classe.

Mais encore... 

Pour autant, la mobilisation doit se poursuivre demain, 21 mars avec environ 60 % d'enseignants grévistes, et au moins une cinquantaine d'écoles fermées. Quant aux parents et aux élus, ils se donnent rendez-vous devant l'inspection académique, pendant le comité technique, à 15h. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Premier jour du procès de la confrérie des voleurs à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus