Législatives : une centriste bordelaise parachutée en Creuse

Législatives en Creuse : parachutage chez Les Républicains
Ssituation très tendue à droite dans la 1er circonscription de la Creuse pour les prochaines législatives. Un parachutage a été annoncé en février 2017 : celui d'une candidate venue d'Aquitaine, Christelle Lapouge, du Parti Radical. C'est donc un nouvel épisode après le retrait de l'investiture de Laurent Daulny, candidat naturel face à Michel Vergnier. •Brigitte Jammot, LR, élue opposition La Souterraine (23) • Jérémie Sauty, pdt Ass "Vivre la Creuse", conseiller départemental (23) - Karl Constable, Henri Simonet, Sébastien Bugeaud

C'est la stupéfaction chez les Républicains creusois qui dénoncent le parachutage en Creuse de Christelle Lapouge, conseillère municipale de Latresne près de Bordeaux. Les leaders de la droite creusoise refusent en bloc de se voir imposer la candidature d'une Bordelaise. 

Par Angélique Martinez

Pour Brigitte Jammot, conseillère municipale d'opposition "Les Républicains" à la Souterraine (23), interviewée dans le journal de la mi-journée de France 3 Limousin, "c'est agiter le chiffon rouge sous le nez des Creusois". Rien à voir avec l'étiquette centriste de Christelle Lapouge mais ce qui dérange c'est plutôt son caractère "hors sol creusois". Pour Brigitte Jammot, "elle ne connaît ni la Creuse ni les problèmes de la ruralité".

La conseillère municipale d'opposition de La Souterraine a dès ce matin envoyé un courrier au directeur de campagne de François Fillon pour lui faire part du mécontentement des Républicains creusois qui ne comptent pas en rester là face à cette candidature inatendue. 

Un plan B pour les élections législatives

Une réunion entre Républicains de la Creuse doit se dérouler vendredi 24 février à Cressat pour proposer un autre candidat pour la Creuse qui conviennent à tous les militants et sympathisants. Brigitte Jammot a bien précisé sur France 3 Limousin qu'elle ne proposerait pas sa propre candidature. 

Quel rapport entre Christelle Lapouge et la Creuse ?

De son côté, Christelle Lapouge légitimise son ancrage creusois de par son travail. "80% de ses fournisseurs sont Creusois". Christelle Lapouge possède une entreprise de salaison et de produits locaux et elle est donc de passage environ quatre fois par semaine en Creuse. Christelle Lapouge a également précisé à Karl Constable, journaliste à France 3 Limousin, qu'elle a également de la famille à Guéret. 
Cette élue de 44 ans est secrétaire du Rarti Radical en Gironde. 


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus