Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Comment les Chamois Niortais abordent-ils le match face au PSG ?

Jérémy Choplin, défenseur des Chamois Niortais, février 2016. / © MaxPPP
Jérémy Choplin, défenseur des Chamois Niortais, février 2016. / © MaxPPP

A une semaine du huitième de finale de coupe de France face au PSG de Cavani, Ben Arfa, Draxler, le club des Chamois Niortais organisait hier une conférence de presse. L'occasion de demander aux joueurs comment ils abordent cette rencontre face à l'ogre parisien.

Par CR

Pour le milieu de terrain Laurent Agouazi, "il faudra mettre beaucoup d’intensité, être très fort dans les duels et les faire douter au maximum ; Le public aura aussi son mot à dire et sur un match tout est possible : on fera tout pour passer".

Le public, justement, est venu en masse acheter le précieux sésame hier au stade. Ils seront 9500 supporters derrière les Chamois Niortais. Un match à guichet fermé, le club n'avait plus connu un tel engouement depuis 2012 et la victoire face à Brest en 32e de finale de Coupe de France.

Un exploit que les Chamois espèrent rééditer face au PSG comme l’explique le défenseur Jérémy Choplin : "Je crois qu’il y a 5% de chances qu’on s’en sorte avec cette qualification. Il va falloir jouer le coup à fond. On a vu qu’ils se sont faits accrocher chier par Toulouse… Pourquoi pas nous ? Pourquoi pas les pousser jusqu’aux pénaltys, on ne sait jamais ?"

Les Chamois Niortais ne sont qualifiés qu'une fois de leur histoire pour les quarts de finale de la Coupe de France, c'était en 1991.

Mettre de l'intensité, être forts dans les duels et les faire douter, la recette d'un succès face au PSG ?
Un reportage de F. Vetault, F. Cartaud, C. Cottaz et M. Sitaud, avec les interviews de Laurent Agouazi, milieu de terrain des Chamois Niortais et de Jérémy Choplin, défenseur central des Chamois Niortais.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Béarn : quand les abeilles changent d'air et font leur transhumance

Près de chez vous

Les + Lus