Niort : manifestation contre la création de 19 nouvelles bassines de stockage d'eau

Rassemblement à Niort contre la création de 19 nouvelles bassines de stockage d'eau dans la département. / © Frédéric Cartaud
Rassemblement à Niort contre la création de 19 nouvelles bassines de stockage d'eau dans la département. / © Frédéric Cartaud

Environ 250 personnes se sont rassemblées en début d'après-midi à Niort pour protester contre le projet de création de 19 nouvelles bassines de stockage d'eaux agricoles entre 2018 et 2021, le long du bassin de la Sèvre Niortaise dans les Deux-Sèvres, la Vienne et la Charente-Maritime.

Par Christine Hinckel

Plusieurs associations, des syndicats de défense de l'environnement, des pêcheurs, des agriculteurs (Confédération paysanne) ainsi que des citoyens et des élus locaux, parmi lesquels Jean-Luc Drapeau représentant Delphine Batho, se sont rassemblés devant les halles de Niort. Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres est opposée à la création de ces nouvelles bassines.
Le rassemblement devant les halles de Niort contre la création de 19 bassines de rétention le long du bassin de la Sèvre Niortaise. / © Frédéric Cartaud. France 3
Le rassemblement devant les halles de Niort contre la création de 19 bassines de rétention le long du bassin de la Sèvre Niortaise. / © Frédéric Cartaud. France 3

Les manifestants se sont ensuite dirigés devant la préfecture où se tenait le conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderts) qui doit donner un avis consultatif sur ce projet. Ces bassines dont le coût de construction est estimé à 60 millions d'euros, dont 40 sur des fonds publics devraient pouvoir stocker 8,4 millions de mètres cubes d'eau.  Les opposants font remarquer que ce projet, qu'ils jugent coûteux et nocif pour l'environnement, n'est destiné qu'à l'activité agricole d'à peine 300 exploitants  tournés vers l'irrigation. 


"Les ressources en eau dilapidées"

L'eau prélevée en hiver dans les rivières et nappes phréatiques est destinée à servir à l'irrigation pendant la période estivale.
Les voix sont de plus en plus nombreuses à s'élever contre ces bassines qui puisent dans les réserves naturelles au moment où les nappes phréatiques se reconstituent. Les opposants aux bassines estiment qu'elles gaspillent la ressource en eau au profit de l'irrigation et que le milieu est perturbé et fragilisé.

Le projet de création de ces 19 nouvelles bassines, dont 15 seront construites dans les Deux-Sèvres, avait reçu un avis favorable de la commission chargée de l'enquête publique. Si un nouvel avis favorable est accordé aujourd'hui par le Coderts, les préfectures devront après prendre un arrêté. Seuls des recours devant le tribunal administratif pourront ensuite enrayer le processus de construction .
Manifestation anti-bassines à Niort
Reportage F. Cartaud, S Hamon et A. Rouy (itw: Jeanne Mounier, opposante au projet; Jean-Michel Passerault, pdt du Groupe Ornithologique 79 ; Guy Arnoux, opposant au projet ; Jacques Billy, maire de Aiffres)










Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus