Il existe trois régions où l'on produit du melon en France : le sud-est, le sud-ouest et le centre-ouest. 
La diffculté cette année, c'est qu'avec un mois de Mai beaucoup plus chaud que prévu et un début d'été caniculaire en Poitou-Charentes, le bassin de production du centre-ouest _censé être le troisième par ordre chronologique dans la saison_ connait son pic de production exactement au même moment que le sud-est et le sud-ouest. Plus des 2/3 de la production annuelle sera effectuée fin juillet.
Résultat : il y a trop de melons sur le marché.
Avec 300 tonnes vendus par jour, cette entreprise de Taizé, dans les Deux-Sèvres, est tout de même obligée de céder ses melons 30% moins cher que le prix de revient... Conséquence logique de cette précocité, au mois d'août, le cucumis melo, nom savant du melon, va se raréfier, et ses prix monter.

Reportage à Taizé (79) de Jérôme Vilain et Laurent Gautier
Intervenant : Christophe Couteleau, producteur de melon

Surproduction melons Poitou-Charentes