Thouars : deuxième jour de grève au centre de loisirs de Fleury

Les animateurs demandent un salaire "décent, au moins au SMIC". / © D. Laveau, FTV
Les animateurs demandent un salaire "décent, au moins au SMIC". / © D. Laveau, FTV

Depuis lundi, les animateurs du centre de loisirs de Fleury ont entamé un mouvement de grève pour protester contre leur contrat de travail. Ils demandent un salaire "décent". 

Par EG

Depuis le début de la semaine, les animateurs du centre de loisirs de Fleury à Thouars sont en grève. Ils protestent contre le contrat d'engagemement collectif qui les lie à la Ville.  Ce contrat, récemment mis en place, limite notamment le nombre de jours travaillés à 80 jours par an et induit des conditions salariales qui ne les satisfont pas. 

Ainsi, explique Anaïs Pointecouteau, la responsable pédagogique du centre, "S'il fait les vacances scolaires et les mercredi après-midi, un animateur ne peut plus travailler à partir du mois de février".

Autre sujet de crispation, leur salaire : 62 euros par jour en forfait journalier. "Nous demandons que notre salaire soit décent. Au moins un SMIC comme tout employé".

La municipalité de Thouars, qui se déclare attentive à ces revendications, s'est dit prête à revaloriser les salaires à partir de la saison prochaine. Une réunion est prévue demain en mairie avec une délégation de salariés ; des salariés soutenus par l'union locale de la CGT qui a lancé une pétition en ligne. 

En attendant, sur la centaine d'enfants qui fréquente d'ordinaire le centre, seule une quarantaine a été accueillie ce mardi. Cinq employés municipaux - dont quatre titulaires du BAFA - se sont chargés des activités. 
Thouars : grève au centre de loisirs
Reportage de D. Laveau, S. Hamon et M. Sitaud (itw : Anaïs Pointecouteau, animatrice en grève ; Michel Ferey, UL CGT ; Patrice Pineau, maire de Thouars)




Sur le même sujet

Thomas Pesquet était à Mérignac pour visiter l'avion Zéro-G

Près de chez vous

Les + Lus