Brantôme, ses châteaux, sa rivière... et son peuplier !

Un peuplier remarquable à Brantôme

La réputation touristique de Brantôme n'est plus à faire, mais comme on ne prête qu'aux riches, voici une nouvelle raison de visiter ce haut-lieu du Périgord vert : son Peuplier Noir. L'arbre est relativement courant, mais remarquable car d'une exceptionnelle longévité

Par Pascal Faiseaux

Il est vieux, tordu et ridé, mais d'une ampleur majestueuse qui force l'admiration. Ce week-end, le Peuplier Noir enraciné à Brantôme s'est officiellement vu attribuer le label "Arbre Remarquable". Le Populus Nigra est plutôt commun sous nos latitudes, mais il faut bien reconnaître que celui-ci sort de l'ordinaire. D'abord parce que cet arbre supposé d'une longévité de 150 à 200 ans atteint rarement cet âge vénérable. Sa croissance rapide fait qu'il est souvent utilisé au bout d'une dizaine d'année pour son bois blanc, tendre et souple. Mais ce vénérable a connu un sort différent. Réfugié dans le Jardin aux moines, adjacent à l'abbaye de Brantôme en Dordogne, il a survécu aux appétits forestiers pendant environ deux siècles. Il pourrait avoir entre 180 et 250 ans. Aujourd'hui doté d'un tronc relativement court, il atteint tout de même 10,15 m de circonférence au plus creux, soit un diamètre d'environ 3 mètres !

Cela fait maintenant plus d'une quinzaine d'année que la France rend hommage aux arbres les plus exceptionnels qui enrichissent son patrimoine naturel. 
En 2000, l’association A.R.B.R.E.S. a créé  le label national « Arbre remarquable de France ». A ce jour, 350 arbres ont bénéficié de ce label. Ils permettent de distinguer les représentants de la flore les plus vieux, certains millénaires, ou les plus grands. Quoi qu'il en soit, ces monuments végétaux sont le plus souvent liés à l'Histoire de l'homme où à des légendes locales...
Sur les 35 arbres remarquables identifiés en Aquitaine, seulement 4 le sont en Dordogne. Le petit dernier, ce peuplier noir de Brantôme, vient rejoindre l'If de Bertric-Burée, le Cèdre de Bourniquel et le Chêne de Marsalès. Les autres arbres remarquables de la région sont essentiellement en Gironde et dans les Landes.
Pour les défenseurs du label, ce patrimoine naturel et culturel mérite respect et protection de la part des humains qui les côtoient, et ils cherchent désormais à le faire reconnaître comme partie intégrante du patrimoine national, impliquant ainsi la sauvegarde et la protection.

Sur le même sujet

La CGT gronde chez Legrand

Actualités locales

Les + Lus