En Dordogne, les partis politiques traditionnels doivent réduire la voilure

Déménagement prévu pour Les Républicains à Périgueux. / © France 3 Aquitaine
Déménagement prévu pour Les Républicains à Périgueux. / © France 3 Aquitaine

Les bouleversements de la vie politique française, et l'émergence du mouvement En Marche pèsent lourd sur le porte-monnaie des Républicains et des Socialistes en Dordogne. Ils doivent donc s'adapter et réduire leurs dépenses. 

Par AR

À Périgueux, les Républicains étaient installés dans la rue Thiers depuis 25 ans. Mais ils doivent aujourd'hui déménager pour rejoindre un local plus modeste. "L'époque où  il y avait un standard téléphonique avec 4 ou 5 bureaux est un peu révolue" concède Dominique Bousquet, qui dirige le parti en Dordogne.

On avait un boulevard, on devait tout gagner


Plusieurs défaites consécutives ont vidés les caisses. "On avait un boulevard, on devait tout gagner. Mais malheureusement, nous n'avons gagné ni les présidentielles, ni les législatives", déplore Dominique Bousquet. "Les militants aujourd'hui sont en attente". 

Si 60% des addhérents seraient à jour dans leurs cotisations, certains élus LR tardent toutefois à mettre la main à la poche. 

Une dotation nationale divisée par 4 


Côté socialiste, le local du parti socialiste, installé dans le quartier du Toulon, est plus prospère. Malgré la perte de leurs députés, le parti reste en bonne santé financière, avec 130 000 euros de budget annuel, c'est-à-dire quatre fois plus que leurs confrères de droite. "C'est peut-être une caractéristique du département de la Dordogne", souligne Jeannik Nadal, trésorier. 

Si les élus PS reversent 5% de leurs indemnités au parti, la dotation parisienne sera tout de même beaucoup réduite cette année, divisée par 4.

"Jusqu'en 2020-2021, nous avons cette assise d'élus qui continuent à payer, ce qui veut dire qu'ils croient que ce parti va conserver sa place" tempère le tresorier. 

 Les finances des partis traditionnels seront elles durableement bouleversées par l'ère Macron ?  Seules les prochaines élections en 2020 et 2021 pourront confirmer ou infirmer cette tendance. 

En Dordogne, les partis politiques traditionnels à bout de souffle
Intervenants : Dominique Bousquet, Pdt du parti les républicains -de la Dordogne, Jeannik Nadal , Trésorier du parti socialiste de la Dordogne Equipe : BERSARS Emilie, ROULIÈS Florian, CASSAR-RAJAUD Alexandra - France 3 Aquitaine

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne