Le village zéro pesticide et 100 % bio

St Pierre de Frugie le village bio

Changer pour renaître, c'est la formule gagnante d'un petit village situé dans le parc naturel Péroigord-Limousin. St-Pierre de Frugie a choisi de bannir l'usage des pesticides et tout miser sur le bio. Un choix qui séduit, le village autrefois moribond a repris vie. 

Par Christophe Bodin

Le bio : une philosophie et une économie. La commune de Saint-Pierre-de-Frugie, en Périgord vert et à la limite de la Haute-Vienne, a parié sur le bio pour lutter contre la désertification rurale. Retrouvez l’histoire et le développement de cette commune dans le magazine IN SITU mercredi soir 5 avril 2017 après le Grand Soir 3.
Reportage de Isabelle Rio Margaux Blanloeil Adrien Gesta-Fline Anne Paul.


La municipalité de Saint-Pierre-de-Frugie, avec à sa tête Gilbert Chabaud, a décidé en 2008 de redonner vie à la commune de 400 habitants. Elle venait de perdre son école, il n’y avait plus de commerce, les volets se fermaient les uns après les autres.

On a commencé par abandonner les pesticides

" On a commencé par abandonner les pesticides. Retour au naturel, valorisation du petit patrimoine, un potager collectif… On a ouvert les sentiers de randonnée, l’école est devenue un gîte pour accueillir des stagiaires de toute la France en permaculture."

A cette gestion responsable de l’environnement s’est ajoutée une économie locale et solidaire. Une épicerie bio a ouvert pour valoriser le travail des producteurs bio locaux, sur la commune même et sur celles aux alentours.

Le Mairie étudie les projets alternatifs. Un éco-hameau et un éco-centre ont vu le jour. Une dynamique qui attire de nouvelles familles. Il ne se passe pas une semaine sans que des dossiers arrivent sur le bureau du maire.

Les maisons à vendre n’attendent plus 3 ans pour trouver preneur. Celles appartenant à la commune sont vendues à des arrivants, l'argent récolté est consacré à de nouveaux projets, comme la réhabilitation d’un corps de ferme en logement d’accueil et en école. "Le logement va accueillir une famille pendant 1 an pour lui permettre de développer un projet et de savoir si ce projet est viable".

Saint-Pierre-de-Frugie a été notre coup de cœur

Iulia et Guillaume ont quitté une vie parisienne bien remplie pour un projet rural. Ils ont choisi Saint-Pierre-de-Frugie pour la dynamique de la commune. Ils ont acheté une ruine et veulent en faire des chambres d’hôtes, un gîte et une petite brasserie.
"On a mis 4 ans à choisir notre commune et Saint-Pierre-de-Frugie a été notre coup de cœur".

Ouvrir un musée de l'avenir

Depuis 2012, une école est revenue à Saint-Pierre-de-Frugie. Le maire a donné son feu vert pour l’ouverture d’une école Montessori. 5 enfants ont été accueillis à la première rentrée scolaire, aujourd’hui le bâtiment actuel ne suffit plus, ils seront 20 à la rentrée prochaine.

Le maire bénéficie de la collaboration active du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin, un travail en collaboration avec d’autres acteurs qui étudient la prochaine transition énergétique de la commune. Et puis le maire aimerait mener à bien un autre projet : "Nous travaillons aussi pour ouvrir prochainement le premier musée de l’avenir, celui qui explique comment sera la vie dans les années à venir". En changeant ses habitudes, Saint-Pierre-de-Frugie s'est donné les moyens de sa renaissance.

InSitu : Le marché du bio

InSitu, le magazine économique de France 3 s'intéresse dans sa dernière émission au marché du bio. Un secteur en plein essor. En quelques années, il passé de la confidentialité au plus large public. Une émission à découvrir sur France 3 mercredi 5 avril en 3e partie de soirée ou à regarder sur internet

Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus