Belles têtes d'affiche au 26ème Festival du film de Sarlat

L'équipe de La Promesse de l'Aube présente son film à Sarlat ce 14 novembre / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
L'équipe de La Promesse de l'Aube présente son film à Sarlat ce 14 novembre / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Le  26ème festival du Film de Sarlat débute aujourd'hui. Jusqu'au 18 novembre 45 films, courts et long métrages éclectiques, des rires au larmes, de l'émotion, et des invités de choix. Cette année, ce sera du grand Sarlat ! La page spéciale sera à suivre sur France 3 Périgords ce soir à 19h15

Par Pascal Faiseaux

Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg déambulant dans les rues de Sarlat, c'est l'une des belles surprises que le festival du film va offrir cette année aux Sarladais et plus généralement aux amateurs du 7ème art... La Promesse de l'Aube fait partie des 10 films sélectionnés pour cette nouvelle édition. Après Bérénice Béjo en 2014, Jean Dujardin en 2015, Grand Corps Malade et José Garcia l'an dernier, le couple vedette du dernier film d'Erwic Barbier assure donc une nouvelle fois la réputation du festival.
Et parmi les autres têtes d'affiche qui feront le déplacement en Dordogne Richard Anconina pour la promotion de Star 80, la Suite, Clovis Cornillac viendra soutenir la diffusion de Belle et Sébastien 3, et Nawel Madani sera présente pour C'est tout pour moi.

600 lycéens de 32 établissements français, et même du Canada sont venus au 26ème festival du film de Sarlat / © France 3 Périgord - Bertrand Lasseguette
600 lycéens de 32 établissements français, et même du Canada sont venus au 26ème festival du film de Sarlat / © France 3 Périgord - Bertrand Lasseguette

Les 10 films en compétition : famille, identité, reconnaissance, célébrité

  • La promesse de l'aube (film d'ouverture ce mardi 14 à 19h) de Erwic Barbier avec Charlotte Gainsbourg & Pierre Niney
    Autobiographie romancée de la vie et du succès de Romain Gary entièrement conditionnés par un amour maternel débordant
     
  • La surface de réparation (diffusé mercredi à 22h) de Christophe Regin, Alice Isaaz, Hippolyte Girardot et Franck Gastambide
    Drame social... Franck et son univers,un club de foot de province où il s'occupe bénévolement des joueurs...
     
  • Razzia (diffusion mercredi à 19h) de Nabil Ayouch avec Maryam Touzani, Arieh Worthalter, Abdelilah Rachid
    Portraits sociaux, la quête d'espoir d'une certaine jeunesse dans les rues de Casablanca, un message universel
     
  • Gaspard va au mariage (diffusé jeudi à 22h) d'Antony Cordier avec Marina Foïs, Félix Moati, Guillaume Gouix
    Gaspard, adulescent, va devoir quitter l'enfance en replongeant une dernière fois dans l'étouffante cellule familiale pour le remariage de son père
     
  • La Fête est finie (diffusé vendredi à 9h15) de Marie Garel-Weiss avec Zita Hanrot, Clémence Boisnard, Coralie Russie
    Deux jeunes femmes se lient d'amitié sur fond de drogue..
     
  • Marvin ou la belle éducation (diffusé jeudi à 19h15) d'Anne Fontaine avec Finnegan Oldfield, Grégory Gadebois, Vincent Macaigne
    Pour vivre sa différence, Marvin a fui son village familial des Vosges. Il se libère dans sa passion du théâtre
     
  • C'est tout pour moi (diffusé vendredi à 13h45) de Nawell Madani et Ludovic Colbeau-Justin avec Nawell Madani, François Berléand, Mimoun Benabderrahmane
    En quête de reconnaissance paternelle, Lila veut devenir danseuse, puis humoriste... prête à tout pour être reconnue
     
  • La Villa (diffusé vendredi à 19h15) de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan
    L'univers marseillais sert de cadre au psychodrame familial autour d'un père vieillissant 
     
  • Belle et Sébastien 3, le dernier chapitre (diffusé samedi à 14h) de Clovis Cornillac avec Félix Bossuet, Clovis Cornillac, Tchéky Karyo
    Où l'on retrouve le couple célébrissime du chien et du jeune garçon... toujours prêts à s'aider
     
  • Star 80, la suite (film de clôture diffusé samedi à 19h) de Thomas Langmann avec Richard Anconina, Patrick Timsit, Bruno Lochet
    Les strass et paillettes des tubes des années 80, la suite... pour renflouer les caisses, il faut réussir le concert du siècle
     
  • Sans oublier les 25 long-métrages "Tour du monde" venus de tous les horizons et les 10 court-métrages sélectionnés par le jury qui seront eux aussi en compétition 
Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg au 26ème festival du film de Sarlat pour présenter La Promesse de l'Aube, le film d'ouverture / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg au 26ème festival du film de Sarlat pour présenter La Promesse de l'Aube, le film d'ouverture / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Festival du film de Sarlat : pour lycéens et grand public

Ce qui fait la particularité de ce festival, c'est qu'il est destiné aux 600 lycéens en section cinéma dans 32 établissements qui investissent les lieux (principalement le centre culturel). Venus de toute la France, et même du Québec cette année, ils vont ainsi préparer leur bac (sur "Les lumières de la Ville" de Charlie Chaplin cette année) directement plongés dans l'univers cinématographique. Une occasion unique. C'est aussi la raison pour laquelle la programmation n'est pas uniquement "grand public". Mais avec des tickets très abordables (7,50 € pour les films en sélection officielle, 6 € pour les autres) et la taille humaine de la ville qui permet de croiser les vedettes à chaque coin de rue, le spectateur moyen n'est pas oublié pour autant. Rien à voir avec les grosses machines très professionnelles de Cannes ou de Deauville réservées à quelques personnalités ou à un public complètement fan et assez aisé...
12 Lycéens canadiens sont venus découvrir le cinéma français au festival de Sarlat / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
12 Lycéens canadiens sont venus découvrir le cinéma français au festival de Sarlat / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Le Rex de Sarlat : cinéma d'exception pour festival exceptionnel 

Le cinéma Rex de Sarlat, une véritable institution dans la ville, fait aussi partie intégrante du décor. Ce modeste cinéma familial né il y a 30 ans a traversé les génération et fait rêver des myriades de Sarladais. Toujours amélioré, jamais changé, il devrait cette année encore accueillir plus de 14 000 spectateurs, que ce soit pour les projections ou les débats entre professionnels et public...
Et le phénomène se confirme : c'est dans cette salle que se donne le ton... Les réactions sarladaises préfigurent très souvent ce que sera l'accueil général du public dans le reste de l'hexagone. Les réalisateurs sont de plus en plus attentifs à ce qui se dit de leur travail en Périgord.

Les tickets sont à acheter en guichet, il est préférable de se renseigner au préalable sur les places encore disponibles

► En savoir plus sur www.cinerex.fr
► En savoir plus sur www.festivaldufilmdesarlat.com 
L'équipe Niney / Gainsbourg / Barbier présente son film La promesse de l'Aube à Sarlat / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
L'équipe Niney / Gainsbourg / Barbier présente son film La promesse de l'Aube à Sarlat / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Le château de La Tour Blanche racheté

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne