La France Insoumise après les législatives en Dordogne

Le mouvement Mélenchoniste veut capitaliser sur sa notoriété obtenue pendant les élections  - France 3 Périgords  - Clémence Rouher & Bertrand Lasseguette


Déçues, mais pas trop. Hélène Reys et Emilie Chalard, les deux candidates de la France Insoumise qui ont échoué à la porte du deuxième tour des législatives en Dordogne ne cachent pas leur satisfaction d'avoir obtenu de si bons chiffres. Toutes deux ont obtenu de bien meilleurs résultats au second tour qu'au premier. Et elles se sont même permis le luxe d'augmenter les chiffres obtenus aux présidentielles. Preuve au moins dans la première et la quatrième circonscription que le programme de Jean-Luc Mélenchon sait rassembler et séduire une nouvelle part de l'électorat.
France 3 Périgords

Petit calcul : dans  leur fief, les deux jeunes femmes ont totalisé 13 517 voix au premier tour, et 32 769 au second. Alors que la participation était moindre, elles ont plus que doublé leur score. Elles ont bénéficié d'un large report de l'électorat "non-macroniste" à leur profit. Un attrait que la France Insoumise a constaté lors des campagnes sur le terrain. Le parti a vu de nombreuses "nouvelles têtes" dans ses réunions, et enregistré de nombreuses adhésions. Un engouement que le jeune mouvement compte bien valoriser sur le terrain lors des prochaines actions qu'il a promis d'engager à chaque fois qu'elles seront nécessaires... Bref, la France Insoumise compte bien devenir le nouveau contre-pouvoir de référence face au nouveau pouvoir représenté par la République en Marche... A suivre.