Les législatives 2017 en Dordogne auront lieu les 11 et 18 juin prochains dans quatre circonscriptions. Trois députés PS, une députée Europe Ecologie les Verts : sur les quatre députés sortants, les deux femmes se représentent et les deux hommes se retirent, Pascal Deguilhem et Germinal Peiro (PS) ne souhaitant pas briguer un nouveau mandat dans les première et quatrième circonscriptions. Et déjà une surprise, le nombre de prétendants : 47 candidats se sont déclarés !

Les candidats par circonscription en un clic

►  Toutes les circonscriptions et tous les candidats détaillés sous cette carte

 

Sommaire



Pour tout comprendre des législatives en Dordogne

Comme dans le reste de l'hexagone, les législatives 2017 auront lieu les 11 et 18 juin prochains en Dordogne. Le département est partagé en quatre circonscriptions. Il y a avant les élections quatre députés en place, trois députés PS, et une députée Europe Ecologie les Verts. Sur les quatre députés sortants, les deux femmes se représentent et les deux hommes se retirent, Pascal Deguilhem et Germinal Peiro (PS) ne souhaitant pas briguer un nouveau mandat dans les première et quatrième circonscriptions.

313 904 dordognots sont appelés aux urnes pour ces prochaines législatives. Pour rappel, l'abstention avait été de 20,95% lors des présidentielles et traditionnellement la participation est encore moins forte pour les législatives, on peut donc craindre qu'il y ait moins de 250 000 votants pour ces élections dans le département.

Le dépôt officiel des candidatures pour le premier tour du 11  juin a débuté le lundi 15 mai 2017 pour s'achever vendredi 19 mai 2017 à 18 heures. Au final 47 candidatures ont été déposées.

Le dépôt de candidatures pour le deuxième tour du 18 juin (réservé à ceux qui n'auront pas été éliminés au premier tour) aura lieu à partir du 12 juin après les résultats annoncés par la commission de recensement général des votes et jusqu'au mardi 13 juin à 18h.

Les candidatures ne peuvent être déposées qu'en préfecture et en personne par les candidats eux-mêmes ou leurs suppléants. L'ordre d'affichage sur les panneaux électoraux sera effectué par tirage au sort en public en préfecture de Dordogne le vendredi 19 mai à 18h30

► Sommaire

1ère circonscription

Le député PS Pascal Deguilhem ne se représente pas dans la 1ère circonscription de Périgueux / © Assemblée Nationale
Le député PS Pascal Deguilhem ne se représente pas dans la 1ère circonscription de Périgueux / © Assemblée Nationale

La première circonscription de Dordogne se situe dans le centre du département le long de la vallée de l'Isle depuis Trélissac jusqu'au département de la Gironde. Depuis le redécoupage cantonal de 2014 la circonscription se compose de quatre cantons entiers : Coulounieix-Chamiers, Périgueux-1, Périgueux-2, Saint-Astier et de communes appartenant à quatre autres cantons : canton de Montpon-Ménestérol (huit communes sur dix-neuf, les huit communes qui composaient le canton avant 2015) ; canton de Ribérac (deux communes sur trente-cinq : Saint-André-de-Double et Saint-Vincent-de-Connezac), canton de Trélissac (trois communes sur huit : Champcevinel, Château-l'Évêque, et Trélissac), canton de la Vallée de l'Isle (bureau centralisateur : Neuvic) (vingt communes sur vingt-et-une, seule Les Lèches en étant exclue).

Lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2012, 12 candidats s'étaient présentés. Avec près de 66% des voix au deuxième tour c'est le PS Pascal Deguilhem qui l'avait emporté devant l'UMP Philippe Cornet. Le FN Alexandre Bodecot avait été éliminé dès le premier tour. La participation avait été d'environ 62% des 75 000 inscrits.

10 candidats se sont déclarés pour briguer le poste de député sortant PS Pascal Deguilhem qui ne se représente pas lors des élections des 11 et 18 juin prochain

Philippe Chassaing REM
Marie-Catherine Halliday FN
Yann Lavalou M100%
Laurent Mossion LR
Michel Moyrand PS
Hélène Reys FI
Corinne Roethlisberger LO
Daniel Santalo UPR
Gallo Thiam LFQO
Vianney Le Vacon PC

Qui sont-ils ?


Philippe Chassaing REM Le directeur de la Mutuelle Générale de l'Education Nationale de Dordogne a fait l'objet de l'investiture commune du mouvement macroniste en tant que personnalité de la société civile jeudi 11 mai. Âgé de 44 ans, cet ancien enseignant en Sciences Sociales, qui fut encarté au PS est dans le département depuis une dizaine d'années.

Marie-Catherine Halliday FN Née le 13 juillet 1960, la candidate FN première circonscription de Périgueux/Vallée de l’Isle, est une gérante de société à Périgueux. Elle s’était présentée aux côté de Robert Dubois, aux sénatoriales de 2014.

Yann Lavalou M100% né en 1976, ce quadra ingénieur agronome de formation, est gérant de la société ISODOM créée en 2005, une société de conseil en organisation et d'intégration de logiciels structurant pour l'entreprise

Laurent Mossion LR Le premier adjoint au maire de Périgueux chargé des affaires générales, des ressources humaines et de la sécurité publique et conseiller départemental a été préféré à Laurent Rouquié, adjoint aux finances, et Bruno Dunoyer, adjoint au commerce pour briguer le siège du député PS sortant Pascal Deguilhem.  Le compte Facebook de Laurent Mossion

Michel Moyrand PS L’ancien maire PS de Périgueux de 2008 à 2014 repart au combat. Né le 1er février 1949 à Ladignac-le-Long en Haute-Vienne, il a été vice-président du conseil régional et président du parc régional Périgord-Limousin. Depuis le 21 mars 2010, il est vice-président du conseil régional d'Aquitaine. Il est également conseiller municipal du grand Périgueux. Le Twitter de Michel Moyrand

Hélène Reys FI La candidate de la France Insoumise est issue de la société civile comme les autres candidats présentés en Dordogne par le mouvement mélanchoniste. A 36 ans, elle est la directrice du centre social du Gour de l'Arche. Le compte Facebook d'Hélène Reys

Corinne Roethlisberger LO La candidate s'est déjà présentée aux législatives en 2007 et 2012 en Haute-Normandie, dans l'Eure pour Lutte Ouvrière

Daniel Santalo UPR Agé de 50 ans, il fait partie des 1100 candidats présentés par l'UPR à travers l'hexagone, Daniel Santalo sur le site de l'UPR

Gallo Thiam LFQO L'homme représente le tout jeune mouvement lancé par Rama Yade en 2016 et qui revendique 50 000 sympathisants et 100 comités départementaux

Vianney Le Vacon PC  ce journaliste né en 1962 travaille à l'Echo. Il est le chef de file du PCF en Dordogne. Ancien adjoint au maire de Périgueux délégué au sport, il avait quitté le groupe d'opposition municipale en 2014 après avoir appris que son leader (le PS Michel Moyrand) avait été embauché par un groupe suisse. 

► Sommaire




2ème circonscription

La députée EELV Brigitte Allain brigue un deuxième mandat dans la 2ème circonscription de Dordogne / © EELV.fr
La députée EELV Brigitte Allain brigue un deuxième mandat dans la 2ème circonscription de Dordogne / © EELV.fr

La deuxième circonscription de Dordogne correspond principalement à la région du Bergeracois en Périgord pourpre et comprend les cantons de Beaumont-du-Périgord, Bergerac-1, Bergerac-2, Buisson-de-Cadouin, Eymet, La Force, Issigeac, Lalinde, Monpazier, Sigoulès, Vélines, Villamblard et Villefranche-de-Lonchat

Lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2012, 10 candidats s'étaient présentés. C'est la députée EELV Brigitte Allain qui avait battu le candidat UMP Dominique Mortemousque avec respectivement 53,2 contre 46,8 % des voix. Malgré des scores proches des 15%, le candidat Front de Gauche Armand Zaccaron et la DVG Béatrice Patrie ne s'étaient pas maintenus au deuxième tour. Comme dans la 1ère circonscription, environ 62% des 81 000 inscrits avaient fait le déplacement avec une participation légèrement plus faible au deuxième tour. 

11 candidats sont officiellement déclarés pour les législatives de 2017 dans cette circonscription. La députée sortante brigue sa propre succession. 

Brigitte Allain EELV 
Gaëlle Blanc-Lajonie LR
Chrystel Boutillier FI
Michel Delpon REM
Robert Dubois FN
Magali Jimenez M100%
Eric Mercier UPR
Robert Richard DLF
Sandrine Ruchot LO
Eric Villemagne (exclu) FN
Armand Zaccaron PCF

Qui sont-ils ?


Brigitte Allain EELV : la viticultrice députée Europe Écologie-Les Verts brigue le renouvellement de son poste. En 2012 son alliance avec le socialiste Christophe Cathus avait permis son élection avec plus de 53% des voix. Un duo gagnant qui devrait représenter le même visage en 2017, face à une multitude de candidats de droite, 2 candidats Les Républicains, un candidat UDI et un candidat FN. La députée s’est illustrée en rédigeant le rapport d’information parlementaire « Et si on mangeait local » devenu une proposition de loi relative à « l’ancrage territorial de l’alimentation ». Le site de Brigitte Allain

Gaëlle Blanc-Lajonie LR Trajet atypique pour cette professeure d’espagnol en collège, adjointe au maire de Bergerac et conseillère départementale désignée officiellement lors de la commission d'investiture du parti. Ancienne du PS, elle était contre le candidat LR aux municipales de 2014... Le Facebook de Gaëlle Blanc-Lajonie

Chrystel Boutillier FI : l'assistante d'éducation âgée de 39 ans travaille dans un collège bergeracois

Michel Delpon REM Un choix évident que cette candidature qui remercie la constance du délégué départemental du mouvement. Le négociant en vin bergeracois et (ancien président du conseil interprofessionnel des vins de Bergerac) compte bien profiter de l'élan présidentiel pour peser dans la deuxième circonscription. Le compte Facebook de Michel Delpon

Robert Dubois FN Le conseiller régional, ancien secrétaire départemental du FN, est finalement LE candidat officiel du FN. Mais il se retrouve face à Eric Villemagne et l'ancien FN Robert Richard.

Magali Jimenez M100%  Partant sous la bannière de M100%, c'est la Présidente de l'Association A Vie de Sarlat, elle est spécialisée en kinésiologie et micro ostéo, c'est également l'organisatrice de plusieurs salons de bien-être, notamment à Souillac (Lot) et Sarlat.

Eric Mercier UPR  Le candidat de 48 ans part sous la bannière de l'Union Populaire Républicaine présidée par l'ancien candidat à l'élection présidentielle François Asselineau. Le mouvement a présenté des candidats dans les 570 circonscriptions législatives. Le site UPR d'Eric Mercier

Robert Richard DLF Le conseiller municipal bergeracois est le candidat de Debout La France. Ex-Front National, il s'est rangé désormais sous la bannière de Nicolas Dupont-Aignan. Robert Richard avait été élu sur une liste Front National aux municipales de 2014, parti dont il s'était détaché en 2015 en évoquant les "turpitudes" du parti

Sandrine Ruchot LO Sandrine Ruchot, 49 ans est technicienne de laboratoire. En 2012 elle s'était présentée aux législatives à Bergerac, et en 2014, elle avait présenté sa candidature aux municipales de Vitry-sur-Seine, toujours au nom de Lutte Ouvrière

Eric Villemagne (exclu) FN FN ou pas ? Difficile à déterminer. Parti à la bataille dans la deuxième circonscription du Bergeracois, Éric Villemagne a été récemment chargé de mission pour réorganiser la fédération départementale FN du département. et il a ravi l’investiture à la candidature du parti à l’ancien secrétaire départemental du parti, le conseiller régional Robert Dubois. Mais ce responsable départemental par intérim avait déposé sa candidature avant d’être exclu pour avoir pris un suppléant n’appartenant plus au parti.. . Le compte Facebook d’Eric Villemagne

Armand Zaccaron PCF L'instituteur retraité né en février 1950, actuel maire de La Force depuis 2001, est également conseiller départemental. Il est par ailleurs administrateur de l'Union des Coopératives Vallée Dordogne

► Sommaire




3ème circonscription

La députée PS Colette Langlade se représente dans la 3ème circonscription de Dordogne / © colettelanglade.fr
La députée PS Colette Langlade se représente dans la 3ème circonscription de Dordogne / © colettelanglade.fr
La 3ème circonscription dite "du Haut-Périgord" est composée de quinze cantons qui regroupent les huit cantons de l'arrondissement de Nontron et sept de l'arrondissement de Périgueux : Canton de Brantôme, Bussière-Badil, Champagnac-de-Belair, Excideuil, Jumilhac-le-Grand, Lanouaille, Mareuil, Montagrier, Nontron, Ribérac, Saint-Aulaye, Saint-Pardoux-la-Rivière, Savignac-les-Églises, Thiviers et Verteillac

Lors des législatives de 2012, 8 candidats s'étaient présentés et un seul tour suffira à Colette Langlade (PS) pour être élue avec 51,74 % des voix exprimées. Sa principale challenger, l'UMP Marie-Claude Abbes n'obtiendra qu'un peu plus de 24% des voix, la participation avait été assez forte avec 67,5% des voix pour près de 70 000 inscrits.

Pour 2017, 9 candidats se sont présentés, parmi lesquelles la députée sortante.

Michel Bergougnoux FN
Jean-Pierre Cubertafon REM
Jacques Decoupy LO
Philippe Guillerme FI
Isabelle Hyvoz LR
Anaïs Lagarde UPR
Colette Langlade PS
Jean-Paul Salon PCF
Patrick Volker DLF

Qui sont-ils ?

Michel Bergougnoux FN. Il ne doit pas être confondu avec son homonyme, conseiller régional d’Auvergne. Les législatives vont en effet constituer un tour de chauffe pour ce facteur de 54 ans, résidant à Coulaures, qui se présente à une élection pour la première fois de sa vie. Le compte Facebook de Michel Bergougnoux

Jean-Pierre Cubertafon REM Le seul candidat MODEM investi par REM en Dordogne ! A 69 ans, JP Cubertafon est le maire de Lanouaille depuis 1995. Alors que REM avait désigné ses candidats dans les autres circonscriptions depuis le 11 mai, cette candidature dans le Périgord Vert aura été la dernière. 

Jacques Decoupy LO 62 ans, technicien de production médicale. Comme Sandrine Ruchot, il fait partie de ces parisiens que Lutte Ouvrière délègue en régions pour représenter le mouvement 

Philippe Guillerme FI  Un commerçant retraité nontronnais âgé de 64 ans qui est présenté frontalement, faute d'accord, avec le PCF

Isabelle Hyvoz, LR  La présidente de l’Union départementale des offices de tourisme et syndicats d’initiative de la Dordogne est née le 13 octobre 1963. Le site Facebook d'Isabelle Hyvoz

Anaïs Lagarde UPR Une toute jeune candidate de 23 ans pour l'Union Populaire Républicaine, diplômée en hôtellerie et actuellement étudiante à l'institut linguistique interculturel Liden & Denz de Saint Petersbourg. Le site UPR d'Anaïs Lagarde

Colette Langlade PS. La députée et vice-présidente du département est née le 20 juin 1956 à Sorges. Elle devient députée le 7 mars 2008 et adhère au groupe « Socialiste, Radical, Citoyen et divers gauche ». Elle est la première femme du département de la Dordogne à siéger au Parlement français. Elle est réélue en 2012 au premier tour, avec 51,74 % des voix. En 2015, elle est élue conseillère départementale du canton de Thiviers en tandem avec Michel Karp. Le site de Colette Langlade

Jean-Paul Salon PCF L’ancien secrétaire départemental du PC et ancien conseiller régional communiste, est né en Dordogne. Militant ouvrier, responsable politique, il est l'auteur de plusieurs essais sociaux sur le département et s'est déjà présenté aux législatives et aux départementales par le passé

Patrick Volker DLF  Après des conflits avec les cadres du parti, l'ancien animateur du FN en Périgord vert a rejoint la bannière de Nicolas Dupont-Aignan et il est désormais le candidat de Debout la France.Le Facebook de Patrick Volker


► Sommaire




4ème circonscription

Le député périgourdin Germinal Peiro à l'Assemblée nationale
Le député périgourdin Germinal Peiro à l'Assemblée nationale

La "circonscription du Sarladais" est composée de quinze cantons et 180 communes et regroupe depuis 1986 la totalité des cantons de l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda auxquels s'ajoutent le canton de Sainte-Alvère (arrondissement de Bergerac) et quatre cantons de l'arrondissement de Périgueux : Hautefort, Saint-Pierre-de-Chignac, Thenon et Vergt. En voici la liste, Canton de Belvès, du Bugue, de Carlux, de Domme, de Hautefort, de Montignac, de Saint-Cyprien, de Sainte-Alvère, de Saint-Pierre-de-Chignac, de Salignac-Eyvigues, de Sarlat-la-Canéda, de Terrasson-Lavilledieu, de Thenon, de Vergt, de Villefranche-du-Périgord

En juin 2012, un seul tour pour la réelection du député PS sortant Germinal Peiro avec 51,26 % des voix exprimées face aux 9 autres candidats présents. La candidate suivante, l'UMP Nathalie Fontaliran, n'obtiendra que 24% des voix devant la FN Emmanuelle Pujol avec un peu plus de 10%. Avec 86 600 inscrits, la participation avait été de 65,7%

C'est un record : 17 candidats se sont déclarés dans cette circonscription ! Le député sortant Germinal Peiro, par ailleurs Président du Conseil Départemental ne se représente pas. La place de la candidature PS a officiellement été transmise à Benjamin Delrieux, mais le 2 mai, la maire de Valojoulx et conseillère départementale socialiste Nathalie Manet-Carbonière a déclaré sa candidature au risque de son exclusion du PS.

Emilie Chalard FI
Chrystelle Chambon M100%
François Coq EELV
Benjamin Delrieux PS
Jacqueline Dubois REM
Cécile Faucher UPR
Edwige Gorisse Centre-Droit
Florence Joubert FN
Marc Jutier FC
Nathalie Manet-Carbonière DVG
Thomas Michel DVG
Joëlle Montupet PCF
Jean-Jacques de Peretti DVD
Jérôme Peyrat LR
Stéphane Roudier Régions Peuples Solidaires – Parti Occitan
Jean-Michel Toulouse PARDEM
Nécati Yildirim LO

Qui sont-ils ?

Emilie Chalard France Insoumise La toute jeune candidate mélanchoniste de 25 ans est étudiante en deuxième année de master en arts plastiques, à Condat-sur-Vézère. Le compte Facebook d'Emilie Chalard 

Chrystelle Chambon M100% L'assistante commerciale est née le 27 mars 1979, a fait sa scolarité et vit à Périgueux. Elle fait partie du Mouvement 100 % de Francis Lalanne qui a décidé de présenter un candidat dans chaque circonscription. Un mouvement à tendance écologiste qui milite notamment pour la protection animale.

François Coq EELV Né le 7 Aout 1961 à St Denis (93), le candidat écologiste habite et travaille à Sarlat-la Canéda où il est architecte gérant d'une SARL d'Architecture de 8 salariés. Il est militant associatif (Collectif Transitions du Périgord Noir)  Le site Facebook de François Coq

Benjamin Delrieux PS Ce Benjamin, est le benjamin des candidats, il n’a en effet que 25 ans. Mais ce juriste de formation est déjà conseiller municipal délégué aux affaires juridiques de Siorac-en-Périgord, Conseiller régional d'Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, conseiller municipal à Siorac et Vice-Président du syndicat mixte Périgord numérique. Il se présente avec l'appui de Germinal Peiro et donc du PS. Le site de Benjamin Delrieux

Jean-Jacques de Peretti, DVD  Le maire de Sarlat-la-Canéda, 70 ans, est récemment démissionnaire du parti Les Républicains. il se présente donc comme indépendant. Né le 21 septembre 1946 à Clermont-Ferrand, il est Conseiller d'État. L'ancien ministre de l'Outre-mer a par ailleurs été l'époux de Christine Deviers-Joncour. Le site de Jean-Jacques de Peretti

Jacqueline Dubois REM la candidate, formatrice, enseignante spécialisée est issue de la société civile et a été investie jeudi 11 mai, elle avait fait campagne dans la circonscription lors de la présidentielle en soutien à Emmanuel Macron. Le compte Facebook de Jacqueline Dubois

Cécile Faucher UPR: 69 ans, enseignante retraitée, avec Daniel Santalo, Anaïs Lagarde et Eric Mercier, la candidate de l'Union Populaire Républicaine défend les couleurs de François Asselineau. Le site UPR de Cécile Faucher

Edwige Gorisse Centre Droite 48 ans, comptable, déjà candidate en 2012 dans la 4ème circonscription.

Florence Joubert FN quatrième circonscription. Cette secrétaire médicale était derrière le leader départemental FN Robert Dubois, sur la liste que le parti présentait aux régionales de 2015. Elle siège avec ce dernier dans l’hémicycle du Conseil régional. 

Marc Jutier FC Un écrivain, candidat de la "Fraternité Citoyenne" qui prône la lutte contre le capital, l'écologie et la non-violence et dont la ligne se rapprocherait franchement de la France Insoumise. Le blog citoyen de Marc Jutier

Nathalie Manet-Carbonière DVG  Le 2 mai, Nathalie Manet-Carbonière maire de Valojoulx et conseillère départementale socialiste a créé la surprise en décidant de se présenter, malgré la présence de Benjamin Delrieux soutenu par le PS. Une décision prise malgré le risque de radiation du parti socialiste.

Thomas Michel DVG. Le jeune maire de Saint-Pompon (430 habitants) dans le Sarladais part aux législatives sans étiquette, mais sans cacher son positionnement à gauche. Il y affrontera un autre junior de gauche, Benjamin Delrieux. Elu à St Pompon en 2008, réélu en 2014, Thomas Michel est également président de la communauté de communes de Domme et Villefranche-du-Périgord. Le compte Twitter de Thomas Michel

Joëlle Montupet PCF Joëlle Montupet, dessinatrice en bâtiment à la retraite, 62 ans, militante dans les luttes sur le Terrassonnais et responsable d'une fédération de parents d'élèves

Jérôme Peyrat LR  né le 28 novembre 1962 à Sarlat (Dordogne), Jérôme Peyrat a été conseiller auprès de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy puis Nathalie Kosciusko-Morizet, Ancien conseiller régional d'Aquitaine, ancien conseiller régional d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, il est maire de La Roque-Gageac depuis 1995. Le site Facebook de Jérôme Peyrat

Stéphane Roudier RPSPO A 48 ans, le maire de Condat sur Vézère est également candidat sous la double étiquette Régions et peuples solidaires – Parti occitan. Il est par ailleurs président de la section occitane de Condat Animations. Le site de Stéphane Roudier

Jean-Michel Toulouse PARDEM Le candidat du Parti de la Démondialisation est né à Sainte-Foy-la Grande, licencié en droit public et science politique, ancien directeur d’hôpital pendant 40 ans. Le site de Jean-Michel Toulouse et du parti de la Démondialisation

Nécati Yildirim LO 37 ans, enseignant dans le secondaire en Seine-Saint-Denis, ancien co-listier LO dans le 18ème arrondissement de Paris

► Sommaire




A lire aussi...

Candidatures En Marche pour les législatives : 3 nouveaux noms en Aquitaine

République en Marche : le Couac de Périgueux

► M. Delpon, Ph. Chassaing et J. Dubois candidats de “La République en Marche” en Dordogne

► Le vote présidentiel en Dordogne, circonscription par circonscription

► En Dordogne, terre de gauche, Emmanuel Macron réalise son plus mauvais score d'Aquitaine

► Présidentielle : ces communes aquitaines qui ont placé Marine Le Pen en tête au second tour 

► Dordogne : le département fait le choix d'Emmanuel Macron

► Périgueux : 3/4 des habitants votent Emmanuel Macron

► Sommaire