L'école d'ostéopathie de Bordeaux réclame son agrément

Le 9 juillet, le ministère de la Santé publiait au Journal Officiel la liste des écoles d'ostéopathie agréées à compter de septembre. Seuls 23 établissements ont été jugés en conformité avec les nouveaux critères d'enseignement, mais pas les écoles de Bordeaux ni Biarritz.

Les étudiants de l'Institut d'ostéopathie de Bordeaux manifestaient ce matin devant le tribunal administratif.
Les étudiants de l'Institut d'ostéopathie de Bordeaux manifestaient ce matin devant le tribunal administratif. © France 3

La réforme, visant à harmoniser la qualité des diplômes délivrés, avait été engagée en 2013.

Depuis des années, "pas moins d'une cinquantaine d'instituts de formation dispensaient des titres d'ostéopathes toujours plus nombreux et toujours plus hétérogènes", avec "un nombre d'heures de formation variable, mais souvent trop faible", rappelait en juillet la présidente de la Fédération nationale des étudiants en ostéopathie (fédEO), Léa Bernelin, dans une lettre ouverte soutenant cette réforme.

Selon le Syndicat français des Ostéopathes (SFDO), environ 23.000 professionnels exercent actuellement cette discipline, qui consiste à manipuler le système musculo-squelettique pour soulager certains troubles.

À Bordeaux, l'Institut d'Osteopathie de Bordeaux a contesté son refus d'agrément devant la justice. Ce matin, étudiants et professeurs manifestaient devant le tribunal administratif, qui rendra sa décision le 24 août.

durée de la vidéo: 01 min 32
Vidéo : les écoles d'Osteopathie veulent garder leurs agréments

Intervenants :
Christine Maze, Avocate de l'Institut d'Ostéopathie de Bordeaux
Vincent Staf, Directeur de l'Institut d'Ostéopathie de Bordeaux
Marc Da Cruz, Etudiant de 3ème année à l'I.O.B.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter