Election du futur président de la grande région ALPC le 4 janvier

La joie à la permanence d'Alain Rousset le soir de sa victoire au second tour des élections régionales / © Maxppp
La joie à la permanence d'Alain Rousset le soir de sa victoire au second tour des élections régionales / © Maxppp

Dans les sept régions fusionnées lors du redécoupage territorial, l'élection aura lieu le 4 janvier, ce qui concerne évidemment la nouvelle grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin qui ne verra officiellement le jour que le 1er janvier.
 

Par BD (avec AFP)

Conséquence de la réforme territoriale adoptée en juillet, seuls les présidents des régions dont les limites géographiques n'ont pas été modifiées (Bretagne, Centre-Val-de-Loire, IDF, Pays-de-la-Loire, Paca, Corse et les quatre territoires ultramarins) seront élus dans la semaine qui suit le scrutin, comme c'est habituellement le cas.

Les présidents des nouveaux conseils régionaux des anciennes régions seront donc élus vendredi à la tête d'exécutifs aux compétences élargies, mais dont les marges de manoeuvre restent étroites.

Dans les sept régions fusionnées lors du redécoupage, l'élection aura lieu le 4 janvier. Pour ce qui concerne notre nouvelle grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, le socialiste Alain Rousset, vainqueur du second tour, devrait être élu sans difficulté.

Outre le président de région, les conseillers régionaux doivent élire les vice-présidents et les autres membres de la commission permanente qui constituent l'exécutif régional. A la tête de vastes territoires aux compétences renforcées qui rassemblent en moyenne cinq à six millions de personnes, les futurs patrons des régions pèseront -selon les spécialistes- d'un poids nouveau, notamment face au gouvernement.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Interview de Béatrice de François, maire de Parempuyre

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés