Signes du Toro

Le magazine tauromachique de France 3
Logo de l'émission Signes du Toro

Dans Signes du Toro n° 103 du 22 avril 2017...

Andrès Roca Rey, lors du festival d'Aracena (Andalousie) le 19 février 2017 / © Signes du Toro / France 3
Andrès Roca Rey, lors du festival d'Aracena (Andalousie) le 19 février 2017 / © Signes du Toro / France 3

A voir à 11 h 25, Samedi 22 avril, Roca Rey, Román, la Feria d'Arles, les toros de Domecq et bien sûr un conte de Zocato...

Par Joël Jacobi

Roca Rey
Dans le village d'Aracena (Andalousie), le prodige péruvien Andrés Roca Rey participe au premier festival taurin de la saison. Il n'a pas 20 ans et il partage déjà à l'affiche avec des plus grands. Son audace, sa technique et son talent en font le très probable numéro 1 de demain. Mais il paie au prix fort sa recherche obstinée de triomphe : il a déjà reçu de nombreux coups de corne. Avec un calme étonnant, il explique ses choix devant notre caméra.

Román
Rencontre avec le jeune matador franco-espagnol Román. Sa famille est à Valence (Espagne) et à Saint-Brieuc (Bretagne). Il fait ses grands débuts français à Arles pour la feria de Pâques.

Arles
La feria de Pâques se déroule à Arles du 15 au 17 avril. Nous voyons la meilleure faena du cycle.

Juan Pedro
A Castillo de las Guardas, dans la finca "Lo Álvaro", les toros de Juan Pedro Domecq subissent trois fois par semaine un entraînement digne des athlètes. Ils galopent en troupeau dans un "taurodrome" afin de parfaire leur condition physique.

Et bien sûr, comme chaque mois, un Conte de Zocato.

Braud-et-Saint-Louis cherche un médecin désespéremment