Txirrita

Logo de l'émission Txirrita

Txirrita met à l'honneur la famille Roblès

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Des grands parents réfugiés espagnols, résistants et militants, des parents tous devenus artistes ... et désormais une troisième génération, eux aussi versés dans la culture. Rencontre avec une famille basque d'exception.

Par Allande Boutin (avec CR)

Revoir l'émission


Les grands-parents, réfugiés de la guerre d’Espagne, s’établirent métayers à Briscous, petit village proche de Bayonne. Manu Robles Arangiz, cofondateur du Syndicat des travailleurs basques (ELA) dont il fut le secrétaire général dans la clandestinité. Avec Luisa Bernaola son épouse, il entra dans la résistance et anima la partie basque du réseau de passeurs Alsace-Lorraine.

Leurs enfants sont tous artistes, parmi les plus connus : Irkus, peintre. Ugutz, conteur. Estitxu, chanteuse. Iker créa avec ses trois enfants (Gorka, Naia, Koldo), le fameux quatuor polyphonique Aritzak (Les chênes, Robles en espagnol !!).
Les enfants de ces trois-là ont déjà versé dans la musique, le théâtre, la peinture, la danse …

Trois générations de Robles, offrent toutes les couleurs de leur palette artistique au Txirrita du dimanche 15 octobre.

Txirrita rencontre la famille Robles - Bande annonce
Dimanche 15 octobre à 10h45 sur France 3 Aquitaine

Nos invités :
  • Irkus Roblès. Peintre.
  • Ugutz Roblès. Conteur et longtemps, restaurateur de l’incontournable Amalur de Briscous, avec sa sœur Estitxu. 
  • Iker Roblès. Chanteur et fondateur du quatuor  Aritzak, et coauteur avec Estitxu de nombreux spectacles dans les années 70 et 80.
  • Naia, Gorka et Koldo. Les enfants d’Iker.
Les chants :
Naia, accompagnée de Yannick à la guitare, interprète l’une de ses toutes dernières compositions, dans les locaux de la peña  Ezin aseak.

Naia interprète aussi l’Agur Maria, Ave Maria, composé par Estitxu, véritable appel à la Paix. 

Aritzak. Recomposition du quatuor pour Txirrita (et le petit grillon l’en remercie encore), et interprétation d’un chant souletin. 
Clip vidéo Naia Robles

Les archives :
  • Magazine de 2015, consacré à Irkus et Ugutz, dans leur maison-atelier de Briscous.
  • Magazine de Maite Barnetxe, sur le spectacle Zirikan de 1978.
  • Magazine de Maite Barnetxe, dédié à Estitxu de 1977.
  • Reportage de 2017 revenant sur l’inauguration d’une rue de Bayonne, portant le nom d’Estitxu. 
  • Les 70 ans d’Iker au Théâtre de Bayonne.
A écouter :

Estitxu : «  Zortzikoak », éditions Xoxoa. « Guraso’eri », éditions Agorila. « Estitxu », éditions Columbia.
Aritzak : « Lesbordes », éditions Elkar. « Mixel Labéguerie » éditions Agorila. « Aritzak », éditions Agorila.


Le Wave Bumper va révolutionner la lutte contre la submersion