Bébés congelés à Louchats : La mère mise en examen et le jardin fouillé à la pelleteuse

La mère de famille a été mise pour "meurtres sur mineurs" ce lundi. Et les gendarmes se sont mis à fouiller, ce mardi, le jardin du pavillon de Louchats où 5 nouveaux-nés avaient été retrouvés morts, dont 4 dans le congélateurs, le 19 mars dernier.

  

Par CB et AFP

La mère des cinq bébés morts découverts le 19 mars dans le congélateur du domicile familial à Louchats en Gironde a été mise en examen lundi pour "meurtres sur mineurs".
"Elle a été mise en examen lundi", a déclaré son avocat, Me Arnaud Dupin, joint par téléphone, confirmant l'information de Sud-Ouest.

Hospitalisée en psychiatrie

Me Dupin a pu parler à cette jeune mère, âgée de 35 ans, hospitalisée dans une unité de soins psychiatriques depuis la découverte des cinq cadavres le mois dernier. "Elle est en capacité de verbaliser mais elle est encore déboussolée et l'état dans lequel elle se trouve nécessite une analyse prudente et approfondie de ses propos", a insisté Me Dupin.
"C'est très compliqué, dans une affaire d'infanticide sur des bébés, il y a toujours une dimension psychologique et psychiatrique qu'il faut prendre en compte pour expliquer le geste", a ajouté l'avocat de la jeune femme.

 / © T.Julien
/ © T.Julien

Rechercher d'éventuels autres cadavres

Par ailleurs, à la demande du juge d'instruction chargé de l'enquête, des chiens spécialisés dans la recherche de cadavres ainsi que des moyens de type radars ont été déployés, mardi matin, dans le jardin du domicile familial à Louchats afin de vérifier que d'autres cadavres de nouveaux-nés n'y ont pas été enterrés. Les gendarmes sont également équipés d'un tracto-pelle pour retourner la terre.

Dans cette affaire d'infanticides, l'une des plus graves recensées en France en cinq ans, le père a été lui-même mis en examen pour non-dénonciation de crime et "recel de cadavres de personnes victimes d'homicides ou de violences".


Cet ouvrier agricole de 40 ans avait donné l'alerte, le premier, exprimant ensuite son incompréhension lors de sa garde à vue.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Thierry Julien.

Infanticide à Louchats
Reportage Jean Pierre Stahl et Thierry Julien


Sur le même sujet

GM&S : et si GMD rachetait les murs ?

Près de chez vous

Les + Lus