A Bordeaux, La couveuse à films aide les groupes de musiciens à s'envoler

 Emmanuelle Ajon, Eric Deup et Mathieu Ducrez / Marine Monteils - La Couveuse à Films
Emmanuelle Ajon, Eric Deup et Mathieu Ducrez / Marine Monteils - La Couveuse à Films

La couveuse à films vient d'éclore à Bordeaux.  Son ambition ? Fournir un guichet unique à tout projet audiovisuel. Première séance, le 6 avril prochain. Des groupes de musique pourront y enregistrer des captations de spectacles et un EPK. Un outil essentiel pour faire décoller leur carrière. 

Par Hélène Chauwin

On la surnomme déjà la Bord'hollywood. La couveuse à films a été inaugurée le 20 janvier dans un ancien entrepôt de stockage de vin, quai de Brazza rive droite. 
Moyens techniques, plateaux, équipes de tournage, cette coopérative propose tout ce qu'il faut pour produire une création audiovisuelle. 

A l'origine de ce projet, le très créatif Eric Deup, ancien chroniqueur de Fluide glacial,  co créateur du festival landais Les dents de la poule et de la société de production Chicken's chicots.

Un vendredi sur deux, la couveuse à films ouvre ses portes au public.

A l'occasion de la semaine digitale, elle propose la première session de laïve à la couveuse à films. L'occasion pour 7 groupes de musique de s'offrir un set live de 15 minutes et un EPK pour 1.800 euros. 

Un outil de promotion pour ces groupes. L'occasion pour la couveuse à films de faire parler d'elle aussi. 

  
live à "la couveuse à film" Bordeaux

 

Vos commentaires

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Martine Prévost, Chevalier de la Légion d'honneur

Actualités locales

Les + Lus