Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Les 43 skippers de la Solitaire du Figaro en route vers Gijon

Pas de vent, une météo menaçante au large... c'est avec deux heures de retard que les concurrents de cette 48e édition sont partis cet après-midi du port de Pauillac dans le Médoc. La première des quatre étapes les mènera à Gijon en Espagne où ils sont attendus dans la nuit de mardi à mercredi.

Par CA

La sirène a sonné peu après 16h30 à Pauillac, c'était le top départ pour les 43 skippers engagés dans la course.

Arrivés vendredi dernier à Bordeaux où ils sont restés à quai pendant 8 jours, les concurrents ont dû faire avec les aléas de la météo aujourd'hui.



Le manque de vent en a fait dériver certains, poussés par la marée remontante en amont. Ils ont dû s'aider du moteur pour regagner la zone de départ. Les organisateurs ont également préféré modifier le tracé de la première étape. Raccourcie de 95 miles suite à l'arrivée d'une importante dépression prévue lundi au sud de la Bretagne.

Guillaume Decaix nous explique les raisons du retard :


Au lieu de remonter vers la chaussée de Sein, les 43 skippers, dont dix bizuths, descendront d'abord en direction du Cap Ferret, puis remonteront jusqu'au plateau de Rochebonne, au large de l'île de Ré, avant de rallier le port des Asturies. Soit 430 miles entre Pauillac et Gijon.

Les autres étapes mèneront les voiliers à Concarneau, puis à Dieppe où l'arrivée est prévue le 21 juin.

La Solitaire, référence en matière de course au large, se dispute sur des bateaux monotypes. Le prologue de samedi entre Bordeaux et Pauillac a été remporté à titre honorifique et sans incidence sur le classement par Xavier Macaire.

Parmi les favoris, Yann Eliès et Jérémie Beyou tenteront de décrocher, chacun, une quatrième victoire sur cette course en solitaire. Ce qui constituerait un record depuis sa création en 1970.

Les images du départ :

Les 43 skippers de la Solitaire du Figaro en route vers Gijon
Pas de vent, une météo menaçante au large... c'est avec deux heures de retard que les concurrents de cette 48e édition sont partis cet après-midi du port de Pauillac dans le Médoc. La première des quatre étapes les mènera à Gijon en Espagne où ils sont attendus dans la nuit de mardi à mercredi. Le reportage de Guillaume Decaix et Sébastien Delalot


Samedi, le départ du prologue à Bordeaux :

samedi : le départ du prologue de la Solitaire du Figaro
C'est la première épreuve de la course même si elle ne compte pas dans le classement final. Les 43 skippers engagés devaient rallier Bordeaux à Pauillac, en remontant l'estuaire de la Gironde.


Sur le même sujet

Agathe Hebras, petite-fille de Robert Hebras

Près de chez vous

Les + Lus