Bordeaux : un café, l'addition et un petit don !

© FTV
© FTV

Après Londres Paris ou Toulouse l'association Ernest installe un nouveau concept sur Bordeaux. Le principe : par la consommation d'un repas, financer le repas d'un autre, démuni. Gâce à un réseau de restaurateurs leurs clients soutiennent les bénéficiaires de l'aide alimentaire. 

Par C.O

Depuis le 6 février dans 19 établissents bordelais, chaque client paie un tout petit peu plus cher pour financer le repas d'une personne démunie. Il s'agit aussi bien d'un maraîcher, que d'une sandwicherie ou d'un restaurant étoilé. Selon le commerce on paie entre 10 centimes à 2 euros plus cher. Une contribution qui est reversée à la Banque Alimentaire, le Pain de l'Amitié, ou l'Epicerie Solidaire.

Cette chaîne de solidarité a été créée par une association nommée Ernest. Le principe est simple : chaque association qui aide les plus démunis peu utiliser cette somme uniquement pour des frais d'investissement, pas ceux de fonctionnement.

Par exemple au Pain de l'amitié, l'argent récolté va très concrètement servir à acheter une nouvelle vitrine réfrigérée. L'actuelle machin est défaillante, elle ne garde plus le froid très longtemps. Elle coûte près de 6000 euros. Un achat que l'association n'aurait jamais pu se permettre sans ce don. Son budget annuel est de 120 000 euros et elle traverse actuellement un déficit.

Grâce à cette nouvelle vitrine réfrigérée, la Pain de l'Amitié pourra proposer plus de produits nécessitant d'être réfrigérés. Les bénéficiaires auront ainsi plus de choix. Et c'est ça le but de l'opération : que ce soient les bénéficiaires qui au final profitent de cette chaîne de solidarité.

Voyez le reportage de Candice Olivari et Nicolas Pressigout :
Bordeaux : un café, l'addition et un petit don !
Après Londres Paris ou Toulouse l'association Ernest installe un nouveau concept sur Bordeaux. Le principe : par la consommation d'un repas, financer le repas d'un autre, démuni. Grace à un reséau de restaurateurs leurs clients aident les bénéficiares de l'aide alimentaire.

Sur le même sujet

Bientôt moins d'argent pour le SMUR de la Corrèze ?

Actualités locales

Les + Lus