Bordeaux fête le fleuve a commencé ce vendredi matin. Dès 11 heures, les premiers visiteurs ont pu suivre le parcours visuel "les containers de l'aventure" dans lesquels sont présentées 9 histoires sur le thème du fleuve et de la navigation. Les festivités vont durer jusqu'au 4 juin.

Une nouvelle édition placée sous le signe de l’aventure, histoire de rappeler les grandes heures maritimes du Port de la Lune.

Nous vous invitons à mettre le cap sur la Garonne mais aussi sur l'Estuaire, ce monde mystérieux aux portes de la ville.

Dès le pont d'Aquitaine passé, c'est tout un univers méconnu qui apparait au fil de l'eau... Discrètement, la rivière se dévoile en parlant d'îles, de voyages et de bateaux. Venez avec nous le temps d'un grand format !

7 articles et de nombreuses vidéos au sommaire :
Quand Bordeaux retrouve ses grands voiliers...
Iles de l'Estuaire de la Gironde, l'archipel oublié
Mémoire d'îlouts
Le verrou Vauban
Les derniers pêcheurs
Le tour de l'Estuaire par les bacs
Jean de la Ville de Mirmont, le poète du port de Bordeaux

 

Quand Bordeaux retrouve ses grands voiliers...

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

A chaque fois qu'ils apparaissent dans le port de Bordeaux, c'est toute une époque qui refait surface, synonyme de commerce maritime, de pêche lointaine et d'expéditions et sur les océans du globe.

Le Belem nous est devenu familier. Le Marité revient après une longue absence. La première fois, c'était en décembre 2004, à l'occasion du passage de Thalassa qui effectuait son tour de France à bord du magnifique Trois-Mâts. Séquence souvenir avec notre reportage...
© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Le Marité à Bordeaux en 2004
Le Marité ? Un morutier qui partait dans les eaux glacées des Terres-Neuves pour de longues campagnes de pêche. De quoi rappeler bien des souvenirs aux Béglais...
Le 4 juin, vous pourrez embarquer à bord du voilier à Bordeaux, direction Pauillac, pour assister au départ officiel de La Solitaire Urgo-Le Figaro. 

Les îles de l'Estuaire : l'archipel oublié

Diaporama Grand Format Les îles de l'Estuaire

 

Les îles de l'Estuaire : un archipel de confettis

Elles apparaissent et disparaissent au gré des marées. Toujours un peu incertaines, elles s'agrègent, se disloquent, surgissent et sombrent parfois, comme l'île de Trompeloup... dont on ne voit plus que le phare fantomatique se dressant en face de l'île de Patiras...

Iles muettes, îles immobiles, îles inabordables. Blaise Cendrars

© France 3 Aquitaine - Gladys Cuadrat
© France 3 Aquitaine - Gladys Cuadrat
Continuons notre périple à la découverte d'une île récemment apparue : un îlot, plutôt, le Banc de Plassac, en face de Blaye. On s'y sent aussitôt comme un Robinson.

Nous assistons à sa naissance comme dans une maternité. Comme toutes les îles, elle va évoluer : elle n'est pas fixe, ni stable, presque éternelle. Un ancien îlout

Une émergence qui témoigne du phénomène de toutes les autres îles, nourries d'alluvions et progressivement consolidées par les premières colonies végétales. Des bancs de sable se forment, à partir d'une drôle de substance : la crème de vase. Attention, ça glisse !
F3A-Estuaire banc de Plassac

Comme l'Ile Patiras, l'Ile Nouvelle est désormais ouverte au public depuis 2016, après avoir été entièrement renaturalisée. Autrefois entièrement couverte de maïs, elle est aujourd'hui le paradis des oiseaux...

Une île, c'est une chasse aux trésors mais les gens croient qu'il n'y a rien dessus... Les gens des îles sont différents des autres. On est tributaire des marées, on vit au rythme de l'eau, c'est ça qui est beau... Christian Sanchez, ancien pêcheur

Enfin, comment ne pas faire un détour par l'Ile Margaux ? C'est sans doute la plus charmante et la plus romantique de l'archipel. Laissez-vous bercer par la douceur des lieux, au milieu de la vigne en fleur et entouré des 365 arbres plantés tout autour de ce petit royaume.

Le charme discret de l'Ile Margaux

 

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

 

Mémoire d'îlouts : la nostalgie des insulaires

© France 3 Aquitaine - Olivier Prax
© France 3 Aquitaine - Olivier Prax
Après avoir été longtemps habitées, les îles de l'Estuaire sont aujourd'hui presque toutes désertes. Seules l'île de Patiras et l'île Margaux sont "peuplées" à l'année d'une poignée d'ilous ou ilouts...

Ilouts : habitants d'une île. Espèce en voie de disparition. Se comptent aujourd'hui sur les doigts d'une main. Charles Daney, historien

Christian, la mémoire des îles / © France 3 Aquitaine - Gladys Cuadrat
Christian, la mémoire des îles / © France 3 Aquitaine - Gladys Cuadrat
Christian Sanchez a vécu sur toutes les îles. Il est aujourd'hui la mémoire de l'Estuaire... Conteur incomparable, il ne se lasse pas d'évoquer le temps passé, dans un récit sentimental au parfum de nostalgie.

L'Estuaire autrefois

L'île Bouchaud, une escale dans un archipel mouvant

© Cap Sud Ouest - France 3
© Cap Sud Ouest - France 3

 

Le Verrou Vauban, un géant de pierre dans l'Estuaire

Le verrou Vauban

Le verrou Vauban est la marque la plus évidente de l'Histoire dans l'Estuaire de la Gironde. Il s'agit d'un complexe militaire imaginé par Sébastien Vauban, sur ordre du Roi Soleil.

Une ligne de défense comme un fil invisible au-dessus de l'eau... 

Nous sommes en 1685 lorsque l'ingénieur imagine un tryptique de pierres destiné à fermer l'Estuaire. D'un côté, la citadelle de Blaye, de l'autre, la forteresse de Cussac Fort-Médoc et au mileu, Fort-Paté, construit sur une île émergente.

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Des travaux pharaoniques sont lancés pour protéger Bordeaux des ennemis mais aussi le Royaume d'une éventuelle fronde bordelaise. Au total, 600 hommes étaient mobilisés dans ce dispositif défensif.

Aujourd'hui, ce tryptique militaire unique en France est inscrit au patrimoine  mondial de l'UNESCO et la citadelle de Blaye est l'un des vestiges les plus visités de la Nouvelle-Aquitaine. 

L'Es...tuaire depuis l'Es...pace : la photo de Thomas Pesquet

© Thomas Pesquet / Twitter
© Thomas Pesquet / Twitter

 

Les derniers pêcheurs ou la fin d'un âge d'or

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine
Qu'il est loin le temps où le caviar était jeté aux poules ! L'époque des esturgeons, le poisson aux oeufs d'or, est bien révolue. Et le caviar d'élevage est devenue la règle.

Restent quelques pêcheurs, des passionnés qui continuent à pêcher la crevette notamment. Nous avons rencontré Gilbert et son bateau aux filets déployés comme les ailes d'un oiseau.

L'ancre, il faut qu'elle cramponne... car avec les courants forts, le bateau châsse, il ne tient pas...  

F3A-Pêche à la crevette

Le tour de l'Estuaire par les bacs

Deux bacs permettent de traverser l'Estuaire, du Verdon à Royan et de Blaye à Lamarque... Nous avons fait le tour de l'Estuaire à bord de ces bateaux qui font partie du paysage.

Pour beaucoup de personnes, c'est la seule fois de leur vie qu'elles monteront sur un bateau si près de la mer. C'est une mini-croisière ! Le capitaine du bac La Gironde

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine
Le tour de l'Estuaire, un voyage insolite...
En 2014, le Sébastien Vauban a remplacé le Côtes de Blaye après 43 ans de bons et loyaux services, entre Lamarque et Blaye. 60 mètres de long, une capacité de 300 passagers. Un moyen de transport emprunté par 150 000 personnes. 

le Sébastien Vauban

Diaporama grand format estuaire charente cordouan carrelets

 

Un parfum d'aventure en mettant le cap sur l'océan...

L'Estuaire au crépuscule, tout un monde de nuances / © Flickr
L'Estuaire au crépuscule, tout un monde de nuances / © Flickr

 

Les Chartrons, histoire d'un quartier tendance au bord fleuve

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine
Le quartier des Chartrons est riche de toute l'histoire du Port de la Lune. The place to be, où l'on découvre notamment le Musée du Vin et du Négoce. Dans l'ombre de la Cité du Vin, il offre une plongée passionnante dans le Bordeaux du XVIIIème siècle. 

Faites un tour dans le quartier en allant sur le blog Trésors et Pépites !

Jean de la Ville de Mirmont, le poète de Bordeaux

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Je suis né dans un port et depuis mon enfance j'ai vu passer par là des pays bien divers.
Attentif à la brise et toujours en partance, mon coeur n'a jamais prisle chemin de la mer.

Bordeaux a son poète : Jean de la Ville de Mirmont, auteur de l'Horizon Chimérique, recueil de poèmes mis en musique par Gabriel Fauré ou Julien Clerc.

Un jeune homme né à la fin du XIXème siècle, ami intime de François Mauriac, dont le style promettait une oeuvre magnifique. Il est mort au Front en novembre 1914, tombant parmi les premières victimes de la Première guerre mondiale.

Ses textes, d'une grande beauté, évoquent les thèmes de la mer, du voyage, de la solitude, dans l'esprit de Baudelaire ou de Rimbaud. Si vous ne le connaissez pas encore, découvrez-le de toute urgence en cliquant ici.