En grève, les salariés de Ford Europe manifestent à Bercy pour les emplois de Blanquefort

© AFP
© AFP

La CGT a appelé les salariés de Ford à manifester à Paris devant le ministère de la finance, où la direction de Ford Europe doit être reçue mercredi 22 février. Le but : faire pression pour le maintien de l'usine de Blanquefort, qui emploie 930 salariés.

Par Jeanne Travers

Dès ce mardi 21 février à 22 heures, l'usine Ford de Blanquefort ne tournera plus à plein régime. La CGT a appelé les salariés à la grève, et ce jusqu'à jeudi 23 à 6 heures. Ensemble, ils se rendront à Paris, pour manifester mercredi devant le ministère de la finance.

En effet, la direction de Ford Europe doit être reçue par des représentants du ministère. Le but : continuer d'afficher leurs inquiétudes quant à l'avenir du site de Blanquefort.

Les salariés, qui font pression depuis plusieurs mois sur le maintien des 930 emplois du site de Blanquefort, auquel s'est engagé Ford en 2013, sont convaincus que le constructeur automobile américain veut fermer cette usine. Ils se sont déjà mobilisés plusieurs fois pour sauver ces emplois, sans succès.

Mercredi, les organisateurs espèrent la mobilisation de 100 personnes. Leur prochaine étape : une mobilisation le 9 mars, devant la Préfecture de Bordeaux. Ce sera alors la dernière mobilisation possible pour sauver ces emplois.

► Le 27 janvier, Dimanche en Politique avait consacré son émission à cette problématique. Revoir l'émission :

Sur le même sujet

GM&S : l'audience au tribunal de commerce de Poitiers le 19 juillet 2017

Près de chez vous

Les + Lus