À Bordeaux, l'E-Sport se fait une place de choix

Certaines compétitions d'E-Sport attirent des dizaines de milliers de spectateurs / © Flickr
Certaines compétitions d'E-Sport attirent des dizaines de milliers de spectateurs / © Flickr

Samedi 1er et dimanche 2 juillet, la compétition de jeux-vidéos ESWC a eu lieu au Palais des Congrès. Elle rassemble les meilleurs joueurs qui s'affrontent sur des jeux comme Street Fighter, Clash Royal ou League of Legends.

Par Margaux Dubieilh

Ils sont des milliers à venir voir de jeunes champions s'affronter devant des écrans. Ce week-end, l'ESWC a posé ses valises au Palais des Congrès de Bordeaux.

La "E-sports World Convention" rassemble chaque année les meilleures équipes de joueurs mondiaux qui luttent pour obtenir la première place dans différentes catégories de jeux.

Sport professionnel

Aujourd'hui, le jeu vidéo s'est démocratisé : on ne joue plus dans sa chambre en cachette, et les meilleurs "gamers" peuvent remplir des stades.

Comme en 2016, où le célèbre stade de basketball de Los Angeles, le Staple Center, a accueilli les championnats du monde de League of Legends, un jeu multijoueur. 13 000 spectateurs étaient venu profiter de l'événement. 
Finale mondiale de League of Legends au Staples Center en 2016
En France, l'E-sport se développe aussi énormément, et les cash-prize, c'est à dire les récompenses en compétition tournent en majorité autour de 43 000 euros. Les joueurs s'entraînent entre 35h et 50h par semaine, comme de vrais sportifs. 

À chacun son jeu

Les compétitions d'E-sport se divisent en différentes catégories, en fonction des jeux qui sont proposés. Les jeux de tirs, comme Counter Strike ou Call of Duty, sont assez prisés. 

Mais les MOBA (Multiplayer Online Battle Area) ont aussi une place de choix dans l'E-Sport. Un MOBA, c'est en fait un jeu de gladiateurs virtuels. Deux équipes de cinq joueurs s'affrontent sur une carte pour essayer de gagner du terrain en détruisant les bâtiments ennemis.

Celle qui détruit en premier le quartier général de l'adversaire a gagné. On y retrouve des jeux comme League of Legends ou Heroes of the Storm. 

Enfin, les jeux de combat comme Street Fighter ou Soulcalibur font aussi partie de la compétition.

Le gratin à Bordeaux

De nombreuses équipes de joueurs professionnels se sont déplacées au Palais des Congrès. Ouahleouff, Azylis, Megababouu, Maxlamenace, autant de noms que seuls les afficionados connaissent.

Beaucoup d'espagnols et de français étaient présents, un Mexicain et un Américain étaient aussi de la partie. 



Sur le même sujet

Des boues d'épuration de la laiterie Candia déversées dans le Gave de Pau

Près de chez vous

Les + Lus