Bérangère Couillard est déjà dans son rôle de députée dès lundi matin. Notre équipe la retrouve dans les allées de Vinexpo, le lieu où se rencontre le monde du vin ces jours-ci. A 31 ans, elle connait ce monde de l'entreprise où elle a très vite pris des responsabilités. Elle a d'ailleurs été directrice régionale pour une grande marque de prêt-à-porter française. 

J'ai une valeur travail assez développée. J'ai une fierté de devenir jeune député mais je ne vais pas en faire un sujet. 

La petite nouvelle s'est lancée dans l'aventure quand elle a entendu l'appel d'Emmanuel Macron en début d'année. Il proposait alors aux femmes d'être candidate. 

Là j'ai passé le pas. J'avais rejoint en marche mais  là je me suis dit tu n'as plus le temps de grogner, il est temps de s'investir.

Comme beaucoup de candidats, elle ne supportait plus les clivages partisans. Elle aspire à autre chose maintenant

On va travailler avec des gens de gauche et de droite, la gauche progressite et la droite humaniste. 

Elle a la certitude que les habitants voulaient vraiment qu'il y ait un changement, renouvellement, un autre regard sur la politique. Et la pression de ne pas les décevoir...