L1 - Bordeaux piste toujours Nampalys Mendy, qui a les clés pour un prêt

© Paul ELLIS / AFP
© Paul ELLIS / AFP

Les Girondins accueilleront ce soir Viedoton dans le cadre de l'Europa League. Jocelyn Gourvennec, qui courtise depuis plusieurs semaines le milieu défensif de Leicester Nampalys Mendy, a indiqué que la balle était désormais dans le camp de l'ancien Niçois pour un éventuel prêt en Gironde.

Par C.O avec AFP

"On a émis le souhait de le récupérer sous forme de prêt, pour l'instant son club ne veut pas entendre parler d'un prêt, on aimerait que cela évolue", a déclaré Gourvennec lors du point-presse précédant le match contre Videoton jeudi en Europa League. "A partir du moment où le joueur ne veut pas entendre parler de vente mais d'un prêt, ce sera à lui de se mettre d'accord avec son club", a ajouté le technicien.

Mendy, 25 ans, avait été recruté en 2016 par Leicester pour 15,5 millions d'euros et le club anglais n'a pas l'intention de le brader après sa saison tronquée par les blessures. L'ancien capitaine des Aiglons a subi deux opérations à la cheville la saison dernière et a disputé seulement neuf matches toutes compétitions confondues avec les Foxes, champions d'Angleterre 2016.

Pour rebondir, le joueur privilégie depuis le début du mercato la piste des Girondins qui ont recruté au mois de juin son cousin Alexandre Mendy, attaquant en provenance de Guingamp.
Bordeaux a proposé que cette transaction se fasse sous forme de prêt avec option d'achat, ce que refuse Leicester. Mendy est la piste prioritaire des Girondins pour se renforcer au poste de milieu défensif même si dernièrement deux noms ont été évoqués du côté du Haillan.

L'international espagnol du Zenit Saint-Petersbourg Javi Garcia, qui émarge à 3,5 millions euros net par an, ne faisait pas l'unanimité chez les décideurs bordelais. Quant au Brésilien Otavio de l'Atlético Paranaense, c'est un joueur extracommunautaire et Bordeaux préfère garder ce statut pour un joueur offensif, notamment après l'échec de l'arrivée de son compatriote Wellington Silva - qui possèdait la nationalité espagnole - recalé mardi suite à la visite médicale.



Sur le même sujet

Une équipe mobile pour aider les adultes autistes en Haute-Vienne

Près de chez vous

Les + Lus