Témoignage de Jean Fournier, ancien déporté