Déchets Wattelez : nouvelle manifestation à Bellac

© Martial Codet-Boisse - France 3 Limousin
© Martial Codet-Boisse - France 3 Limousin

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la sous-préfecture de Bellac en Haute-Vienne en fin d'après-midi ce 12 juillet 2017. Une manifestation de plus contre le transfert de plusieurs tonnes de déchets caoutchouteux. Une délégation a été reçue par le préfet. 

Par Hélène Abalo

Les pneus sont bien arrivés sur le site Alvéol de Peyrat-de-Bellac : chaque jour, depuis le 5 juillet,  une vingtaine de camions déverse des vieux pneus ainsi que des résidus caoutchouteux, il sont placés dans une grande fosse sur un lit de cailloux reposant sur une membrane... Plus de 19 000 rotations de camions sont prévues pendant 8 à 9 mois pour débarasser l'ancien site de l'usine Wattelez du Palais-sur-Vienne de ces déchets bien encombrants...

Les opposants, eux, ne désarment pas. Ils étaient une centaine rassemblés en fin d'après-midi le 2 juillet 2017 devant la sous-préfecture de Bellac. Une quinzaine d'entre eux ont été reçus par le préfet de la Haute-Vienne en présence du SYNED, (Syndicat Départemental pour l’Élimination des Déchets Ménagers et Assimilés du département de la Haute-Vienne) qui  gère le site Alvéol. 


Polémique autour du site d'enfouissement de pneux à Peyrat-de-Bellac (87)
Toujours autant de crispations du coté de Peyrat de Bellac, où les riverains et les associations de défense de l'environnement protestent contre l'enfouissement des 62 mille tonnes de pneus et de déchets caoutchouteux en provenance du Palais sur Vienne. La friche industriel de l'ancien site Wattelez est en cours de d'évacuation. Le 12 juillet 2017, une 100aine de personnes ont manifesté devant la préfecture de Bellac, où une délégation a été reçu par le préfet.  - Martial Codet Boisse, Marie Laure Lejeune


Riverains et associations protestent contre le stockage de 62 000 tonnes de déchets caoutchouteux en provenance du site Wattelez du Palais-sur-Vienne. Ils craignent les risques d'incendies en attendant l'enfouissement des pneus et les risques de pollution.  

Concernant le risque d'incendie, des caméras thermiques ont été installées et 
 le gérant du site se veut rassurant : "Les protections incendie ont été renforcées avec une équipe supplémentaire qui a été mise en place en relation avec le SDIS87 de façon à ce que le moindre soupçon d'incendie soit tout de suite circonscrit" précise Alain Auzeméry, Président du SYDED 87.
Concernant le risque de pollution lié aux eaux de ruissellement, là encore, Alvéol, géré par l'Etat, déclare récupérer, traiter ces effluents sur le site avant de les rejetter dans le milieu naturel...



Le site Alevéol et les déchets caoutchouteux (Photos © Martial Codet-Boisse - France 3 Limousin)

A lire aussi

Sur le même sujet

Thomas Pesquet était à Mérignac pour visiter l'avion Zéro-G

Près de chez vous

Les + Lus