L'acheteur du village de Courbefy voulait prochainement finaliser son projet artistique

Village de Courbefy, 12-06-2014 / © Valérie Agut
Village de Courbefy, 12-06-2014 / © Valérie Agut

Ce matin, le maire a découvert par la presse que l'artiste Ahae qui avait acheté pour 520 000 euros les vingt-et-une bâtisses de cet ancien village de vacances était poursuivi dans l'affaire du naufrage  du  ferry  sud-coréen qui a coûté la vie à 300 personnes le 16 avril dernier

Par Christian Bélingard

Des révélations qui ont stupéfié Bernard Guilhem, le maire délégué de Saint-Nicolas-Courbefy, localité rattachée à la commune de Bussière-Galant:

Je suis abasourdi... Trois entreprises ont déjà commencé à nettoyer le site. Le projet architectural était terminé. Tout devait être présenté bientôt au cours d'une conférence de presse, a notamment déclaré le maire.


Mais le septuagénaire coréen et ses deux fils sont soupçonnés par l'Etat coréen de détournements de fonds, d'évasion fiscale et d'être à l'origine de négligences qui auraient pu contribuer au naufrage. Du coup un avis de recherche a été lancé contre eux. La fille de M. Yoo Yoo Byung-eun est elle même incarcérée à Paris et une demande d'extradition a été faite par la Corée du Sud. Toute cette affaire a été au départ découverte par un journaliste qui a publié les premières informations sur son blog en août 2013. Nous avons joint Bernard Hasquenoph par téléphone. Voici les deux extraits de cet entretien:

extrait n°1/ Bernard Hasquenoph parle de son enquête



extrait n°2: Bernard Hasquenoph à propos de Courbefy





En Corée un avis de recherche a été lancé contre Yoo Byung-eun et son fils aîné. Un clip qui passe en boucle à la télévision sud-coréenne. Voici une capture d'écran réalisée par Paris-Match et publiée sur le site de l'hebodmadaire:

 

Avis de recherche lancé pour Yoo Byung-eun et son fils aîné et qui passe en boucle à la télévision sud-coréenne. / © Paris Match
Avis de recherche lancé pour Yoo Byung-eun et son fils aîné et qui passe en boucle à la télévision sud-coréenne. / © Paris Match


Le maire de Saint-Nicolas, Bernard Guilhem, avait reçu les deux fils de M. Yoo en 2012. Ensuite, il a eu des contacts avec Ahae Press à Paris et avec les architectes chargés du projet du Courbefy.

A lire aussi

Sur le même sujet

Trois députés de Poitou-Charentes vivaient aujourd'hui leur dernière session parlementaire

Actualités locales

Les + Lus