L'acheteur du village fantôme de Courbefy en Limousin est recherché par la police

Le village de Courbefy, Bussière-Galant (Haute-Vienne) à l'époque de la vente en 2012 / © Christian Bélingard
Le village de Courbefy, Bussière-Galant (Haute-Vienne) à l'époque de la vente en 2012 / © Christian Bélingard

Selon "Le Monde", Byung Eun Yoo (ou Yoo Byung-Eun) alias Ahae est le propriétaire de la Cheonghaejin Marine Company, l’opérateur du navire Sewol qui a coulé le 16 avril 2014 au large de la Corée du Sud, faisant 300 morts et disparus dont de très nombreux lycéens.

Par Christian Bélingard

Yoo Byung-Eun et ses enfants font actuellement l'objet d'une traque policière de grande envergure en Corée du Sud, deux mois après le drame. Le 27 mai dernier, des policiers français ont incarcéré l'une de ses filles. Cette arrestation fait suite à une demande d'extradition, à des faits d'escroquerie et de détournement de fonds. Selon le gouvernement de Corée du Sud,  "les distractions de fonds cupides menés par Yoo Semena et sa famille constituent l'une des causes majeures du naufrage du Sewol".

Yoo Byung-Eun alias Ahae, propriétaire de Courbefy depuis 2012

Cette affaire a des répercussions jusqu'en Limousin. En effet, "l'étrange M. Yoo" a eu des activités importantes en France ces dernières années. Il a été notamment un important mécène du Château de Versailles et du Louvre. Il a également été en 2012 l'acheteur du village fantôme de Courbefy, en Haute-Vienne, situé sur la commune de Bussière-Galant. M. Yoo avait alors acquis ce hameau abandonné dans des conditions avantageuses. Les médias du monde entier en avaient fait l'écho. A l'époque, sur son site,  le photographe sud-coréen Ahae, acheteur du village, était présenté comme un amoureux de la verdure désireux de "permettre à la nature de se développer comme cela devrait être le cas, sans l'interférence de l'homme"...

Débusqué par un lanceur d'alerte

En Corée, l'artiste Yoo est loin d'être un inconnu. "Il a déjà fait 4 ans de prison au début des années 1990 pour une sombre affaire d'escroquerie. Il est aussi le gourou d'une église évangélique protestante dont les adeptes se disent aujourd'hui prêt à tout pour défendre leur chef", selon Lee Jieyong, un journaliste de Channel Korea cité par l'Express. Bernard Hasquenoph, un des lanceurs d'alerte sur le marché de l'art les plus reconnus, a réussi à l'identifier. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Bilan du gel sur les récoltes dans le vignoble Bordelais

Près de chez vous

Les + Lus