La réforme des rythmes scolaires : nouveau casse-tête pour la rentrée

Nouvelle réforme du rythme scolaire
Le ministre de l'Education Nationale propose aux communes un retour à la semaine de 4 jours à la rentrée prochaine, contre les 4 jours et demi instaurés sous le quinquennat Hollande. Les maires souhaiteraient de la stabilité. Intervants dans le reportage : Claude Compain, le maire de Peyrilhac et Jean-Marc Gabouty, le maire de Couzeix - France 3 Limousin - Denis Thibaudeau et Henry Simonet

Le Ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, veut donner la possibilité aux communes de revenir à la semaine de 4 jours plutôt que de 4,5 jours dès la rentrée prochaine. Les avis sont partagés. 

Par France Lemaire

Alors que les sénateurs ont rendu un avis négatif sur le retour à la semaine de 4 jours, pour des raisons pédagogiques, les maires eux sont mitigés. 

A Peyrilhac, commune de 1200 habitants au nord de Limoges, le maire vit ce retour à la semaine à 4 jours comme un soulagement, en raison du coût engendré par l'organisation des activités périscolaires.

Un coût pris en charge à 70% par l'Etat, mais qu'en sera-t-il à la rentrée prochaine ? A Couzeix, ces activités sont bien implantées mais elles représentent 100 000 euros à l'année, et le maire, Jean-Marc Gabouty aimerait savoir si la commune touchera toujours une subvention pour ce financement.


Sur le même sujet

Les gestes qui sauvent au collège

Près de chez vous

Les + Lus