Des eaux usées rejetées dans la Vienne

La sortie d'une buse d'évacuation en bord de Vienne à Limoges il y a quelques jours. / © France 3 Limousin
La sortie d'une buse d'évacuation en bord de Vienne à Limoges il y a quelques jours. / © France 3 Limousin

L'une de nos équipes a constaté que des eaux usées se déversaient dans la Vienne, à quelques mètres du pont Saint-Etienne à Limoges. Des eaux domestiques, comme en témoignent nos images tournées il y a quelques jours .

Par Marine Guigné

De nombreuses buses d'évacuation jalonnent les bords de Vienne. A Limoges, certaines d'entre elles rejettent des eaux polluées. Un constat que peuvent faire aisément promeneurs et pêcheurs. L'une de ces buses dédiées à l'évacuation des eaux pluviales, a attiré l'attention d'une de nos équipes de reportage. A quelques mètres du pont Saint-Etienne, l'une d'elle rejetait des eaux savonneuses charriant des résidus de papier hygiénique et de matière fécale. Des eaux troubles à l'odeur nauséabonde, des eaux usées à n'en pas douter, qui se déversent dans la rivière.

Une réalité que connaisse les Limougeauds qui fréquentent les bords de Vienne. Notre équipe, images à l'appui, a alerté les services de Limoges Métropole chargés de la gestion du réseau d'assainissement au sein de l'agglomération. L'un de ses responsables s'est rendu sur place quelques jours plus tard niant l'existence du phénomène. Mais après avoir vu nos images, il a déclaré : 

C'est accidentel, il y a sans doute une bonne raison qui sera corrigée et qui a peut-être déjà été corrigée


La réglementation des usages de l’eau et des milieux aquatiques est très stricte . En effet, l'article L216-6 du Code de l'environnement prévoit des sanctions en cas de pollution pouvant aller jusqu'à 75 000 euros d'amende et deux ans de prison pour les auteurs de pollution.
Reste que les infractions demeurent difficiles à établir. L'ONEMA, l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques, la "police de l'eau" constate les infractions éventuelles. Mais pour enclencher une procédure il faut qu'il y ait un impact sur la faune et la flore. L'ONEMA manque actuellement cruellement de temps et de moyens pour mener à bien ses missions d'autant que : 

Ce type d'infraction ne fait pas partie des priorités qui lui sont fixées par le préfet. 



L'écoulement d'eaux usées constatées par notre équipe est donc considérée comme "minime et à l'impact limité sur la Vienne".
 

Reportage : 


POLLUTION EGOUTS VIENNE
équipe : G. Fautrat; R. Augier; E.Proenca Pina; A. Lafeuille.

Intervenants : 

Claude Brunaud
Vice-président de Limoges Métropole en charge de l'assainissement

Stéphanie Charlat
Fédération de pêche Haute-Vienne

Sur le même sujet

Bientôt moins d'argent pour le SMUR de la Corrèze ?

Actualités locales

Les + Lus