Gestes qui sauvent : il n'y a pas d'âge

© LP / AUDUREAU AURELIE / PHOTO PQR LEPARISIEN MAXPPP
© LP / AUDUREAU AURELIE / PHOTO PQR LEPARISIEN MAXPPP

Il n'y a pas d'âge pour apprendre à sauver les autres. La preuve avec les formations de gestes aux premiers secours dispensées dans les collèges. Exemple à Limoges.

Par Hélène Abalo

Des gestes qui peuvent sauver une vie. Entre le 6 et le 10 novembre 2017,  les 155 élèves en classe de 4e au collège Jeanne D'arc de Limoges ont reçu une formation aux gestes de premiers secours. Une formation qui dure huit heures et permet à ces jeunes de décrocher leur premier diplôme : l'attestation PSC1.

De plus en plus de personnes se forment à ces gestes qui sauvent et le constat est là : au quotidien sur les lieux d'un accident, les témoins savent intervenir, protéger la victime, osent faire les gestes appris. Chez les plus jeunes, les collégiens deviennent acteurs de la prise en charge en venant en aide, par exemple, à un camarade blessé. 

Le module "PSC1", prévention et secours civiques de niveau 1, est proposé à tous les élèves de troisième et l'ensemble des collégiens doit au moins suivre une sensibilisation aux gestes qui sauvent. Il s'agit aussi d'encourager les élèves à assumer des responsabilités. 

 L'Éducation nationale a souhaité harmoniser ces formations aux gestes qui sauvent après les attentats de 2015 survenus à Paris

Les gestes qui sauvent au collège
Des élèves d'un collège de Limoges ont suivi pendant une semaine une formation aux gestes de premiers secours. •Pierre-Vincent Michelet Formateur PSC1 (et professeur d'EPS) •Samuel Giret Pompier volontaire et enseignant de physique-chimie - Mary Sohier, Henri Simonet

 

Sur le même sujet

Les gestes qui sauvent au collège

Près de chez vous

Les + Lus