Nuit debout sur la scène du théâtre de l’Union à Limoges

Des membres de Nuit debout à Limoges ont mené une action mercredi 11 mai 2016, au théâtre de l’Union.  Après la deuxième représentation de la pièce Antigone au Théâtre de l’Union.

© G.Duval
Le silence se fait parmi les membres du collectif avant d’entrer en scène. Une fois le rideau tombé, une vingtaine de membres de Nuit Debout à Limoges, s’introduisent dans la salle de spectacle. Devant la scène, ils brandissent une banderole : « Antigone aurait dit non au 49.3 »

L’action s’est décidée quelques heures plus tôt, lors de l’Assemblée générale du collectif place de la République à Limoges. Le théâtre de l’Union n’était pas dans la confidence.
© G.Duval

Aucune violence


Nuit debout a agi sans troubler la représentation de la pièce. Beaucoup de membres présents ce soir-là sont dans le milieu culturel, proche du théâtre. L’action a été bien globalement bien perçue par le public et les comédiens.

Des spectateurs sont restés après la représentation pour discuter avec des membres du collectif. Certains trouvent que la pièce d’Anouilh fait écho au contexte politique. La pièce raconte la rébellion d’Antigone, face à son oncle, le roi Créon pour enterrer son frère.
durée de la vidéo: 00 min 09
Nuit Debout en action au Théâtre de l'Union ©F3 Limousin


L’exaspération du Maire face à Nuit Debout


Cette manifestation intervient le lendemain de l’évacuation par la police, du rassemblement spontané de Nuit Debout devant la préfecture. Le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie a interpelé le préfet sur les nuisances qui seraient causées par le collectif sur la Place de la République. Il réclame la fin de ces rassemblements. Nuit Debout a répondu par une lettre ouverte au maire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nuit debout économie manifestation social théâtre culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter