Le SAMU de Haute-Vienne a 40 ans

Le Samu 87 a 40 ans
Depuis 1977, les urgentistes du CHU de Limoges se déplacent sur le terrain pour intervenir au plus près des situations de crise. Une longue histoire riche en rebondissements... Intervenants : Pierre Feiss, ancien responsable du SAMU 87, Dominique Cailloce, responsable du SAMU 87, Gilles Pihan, anésthésiste réanimateur, et Marc Pihan, médecin urgentiste. - François Clapeau et Mathieu Dégremont.

55 33 33 33... un numéro de téléphone que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Il y a 40 ans, pour la première fois en Haute-Vienne, un service d'urgence était mis en place pour que les médecins urgentistes puissent intervenir sur le terrain. 

Par François Clapeau

Voici l'histoire pas si ancienne d'un service devenu aujourd'hui incontournable...

Les premiers véhicules du SAMU apparaissent sur les routes de Haute-Vienne en 1977.
Les appels d’urgence sont centralisés au 55 33 33 33.
Les médecins sont envoyés directement sur le terrain. Rapidement, les citoyens prennent l’habitude de faire appel à ce nouveau service.

En 1987, FR3 Limousin filme les premiers appels au numéro 15 qui remplace le 55 33 33 33.
La Haute-Vienne fait alors partie de cinq départements expérimentaux.

Nouvel épisode en 1989 : l’arrivée d’un hélicoptère... C’est l’aboutissement d’un long combat pour le responsable du SAMU de l’époque.

Novembre 2016, le SAMU déménage dans de nouveaux locaux du CHU. Ils accueillent les assistants de régulation, les médecins urgentistes, mais aussi des salles équipées pour gérer des crises sanitaires ou des attentats.

Prochaines étapes : l’acquisition d’un hélicoptère plus grand et plus performant, et toujours la mise en place de nouvelles techniques d’interventions...

Sur le même sujet

Festival de Fontdouce

Près de chez vous

Les + Lus