Météorite de Rochechouart (87) : les premiers forages scientifiques

© pixabay
© pixabay

Extraire les traces du passé, c'est l'objectif de la mission de forage qui a débuté début septembre 2017 à Rochechouart en Haute-Vienne. L'étude porte sur l'impact d'une météorite qui a frappé la Terre  en plein Limousin il y a 200 millions d'années. Une démarche unique en France.  

Par Hélène Abalo

L'astéroïde mesurait 1 km de diamètre, il a frappé le secteur de Rochechouart en Haute-Vienne il y a 200 millions d'années. Un événement exceptionnel mais qui a finalement été peu étudié. À partir du mois de septembre 2017, les scientifiques vont réparer cet oubli et s'intéresser de très près à ce phénomène. Une étude qui s'annonce riche en enseignements. En surface, il ne reste quasiment aucune trace de l'impact. C'est en profondeur que les chercheurs vont mener leurs explorations.

YT - Recherches scientifiques sur l'impact de la météorite de Rochechouart (87)


Une vingtaine de forages, de 40 à 150 mètres sous terre, vont être réalisés jusqu'à la fin de l'année sur le site de la Réserve Naturelle Nationale. L'astroblème (cratère laissé par la météorite) devient ainsi un laboratoire pour la recherche nationale et internationale. Géologues, planétologues, biologistes vont pouvoir accéder à des données jusque-là méconnues. Une soixantaine de chercheurs d’une douzaine de nationalités sont d'ores et déja associés à ces recherches. Les forages seront supervisés par le Centre International de la Recherche sur les impacts et sur Rochechouart (CIRIR) créé en 2016. 

Le CIRIR est soutenu par les collectivités locales et le conseil scientifique constitué de scientifique issues d’institutions françaises (Universités, CNRS). 

Percer des secrets

Brèches, débris, fusion des matières, ces recherches en profondeur vont sans aucun doute permettre d'en savoir plus sur la forme et la taille initiale du cratère. Il s'agira également de déterminer les phénomènes refroidissement, les effets de l'eau (la mer n'était pas loin à l'époque !), les transformations minéralogiques et chimiques des roches... Un trésor de découvertes attend les scientifiques.  



La vie, ici, ailleurs...  

Au-delà des aspects localisés de l'astroblème de Rochechouart, les recherches engagées sur l'impact de cette météorite en Haute-Vienne suscitent l'intérêt de la communauté scientifique internationale. Les phénomènes observés vont pouvoir éclairer les chercheurs sur les impacts sur toutes les autres planètes et pourquoi pas, préciser les effets de ces impacts sur l'émergence de la vie.  

Cette campagne de forages est financée par l'État (50 000 euros), l’Europe (45 000 euros), le Conseil Départemental de Charente (1500 euros) et de Porte Océane du Limousin (23 000 euros).

Sur le même sujet

Le Wave Bumper va révolutionner la lutte contre la submersion

Près de chez vous

Les + Lus