Série Arbres remarquables du Limousin : les Ginkgo biloba de St-Sulpice-Laurière

La feuille du Ginkgo est l'emblème de la ville de Tokyo / © France 3
La feuille du Ginkgo est l'emblème de la ville de Tokyo / © France 3

Tout au long de l'été, nous vous proposons de poser un regard appuyé sur ces vénérables arbres qui participent à la richesse de notre patrimoine végétal. Parfois sous nos yeux, parfois oubliés au fond d'une clairière retirée. Aujourd'hui, les Ginkgo biloba de St-Sulpice-Laurière.

Par Christophe Bodin

Direction St-Sulpice-Laurière en Haute-Vienne

Les Ginkgo biloba de St-Sulpice-Laurière sont un cadeau du frère de l'empereur du Japon.
Sur ces 12 arbres, il y a 11 mâles et 1 femelle, le Ginkgo biloba est l'un des rares conifères sexués. Intervenants : Richard Gentet - service paysages de la DREAL Nouvelle Aquitaine ; Sébastien Genest - paysagiste et élagueur "Des racines aux branches" - France 3 - I. Rio / M. Blanloeil / B.Ligneau


Tous les arbres remarquables n'ont pas la chance de s'épanouir au coeur un parc. Devant la gare de Saint-Sulpice-Laurière, où règnent bitume et cailloux, trônent 12 majestueux Ginkgo biloba.

Voici l'histoire de ces arbres dont la feuille est le symbole de la ville de Tokyo : au début des années 1860, le trafic des marchandises et des voyageurs se développe, la gare de St-Sulpice doit s'agrandir. Une extension liée à cet alignement de Ginkgo biloba, dont la feuille est le symbole de la ville de Tokyo au Japon.

Et comment passe-t-on du Japon à S-Sulpice Laurière et de St-Sulpice au Japon ? Là il faut remonter à la construction de la gare. A l'époque, M. De Leffe, ingénieur en chef des travaux, avait eu l'occasion de faire un voyage au Japon, où il s'était, chose assez inattendue, lié d'amitié avec le frère de l'empereur. Cette amitié a débouché sur une invitation en France, dans son château, près de Limoges.

Ce frère de l'empereur est donc venu à Limoges rencontrer monsieur De Leffe et lui a apporté un cadeau assez original, un cadeau impérial,  13 plants de Ginkgo biloba. Seuls 12 prendront racines. 11 mâles et 1 femelle. Car oui, le Ginkgo biloba est l'un des rares conifères sexués. Plantés trop serrés l'un de l'autre, chacun a dû lutter pour capter de la lumière et puis des tailles malencontreuses les ont stressés, mais ils sont toujours là pour témoigner de l'amitié entre les 2 hommes.

Retrouvez cet arbre comme d'autres tout aussi remarquables dans l'ouvrage paru aux Ardents Editeurs "dialogues avec des arbres remarquables en Limousin" signé Cécile Auréjac - rédactrice, Alain Freytet - Paysagiste dplg et Franck Watel - graphiste, scénographe.

Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus