Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Lot-et-Garonne : danger gaz de schiste

© francetv
© francetv

De retour d'une mission au Québec et aux Etats-Unis, des élus alertent contre les dangers du gaz de schiste

Par JS avec AFP

video title

Lot et Garonne : Mission dangers du gaz de schiste

La mission d'étude au Canada et aux Etats Unis sur le gaz de schiste est rentrée hier (Mardi). Constituée d'une 10aine d'élus du conseil général du Lot et Garonne, elle revient avec des éléments précis qui permettront à l'assemblée départementale de prendre une décision finale sur les autorisations.

L'extraction de gaz de schiste à grande échelle "à un impact réel sur la santé et l'environnement, on en est convaincu", estime Raymond Girardi, conseiller général du Lot-et-Garonne (Front de Gauche), membre d'une mission d'information lancée par le département dont le rapport sera présenté devant le Sénat.


Ce sont les conclusions d'un rapport initié par le département du Lot-et-Garonne, de retour d'un voyage au Québec et aux Etats-Unis,   inquiet de voir une telle exploitation envisagée dans le sud ouest, la préfecture de Midi Pyrénees ayant reçue une demande de permis d'exploitation.

Tous originaires du département de Lot-et-Garonne les membres de la délégation française se sont rendus notamment à Mont-Saint-Hilaire au Québec pour chercher des témoignages sur les conséquences de l'exploration effectuée par l'industrie gazière.

Le président de la mission et conseiller général du département de Lot-et-Garonne, George Denis, estime en effet que le Québec a environ deux ans d'avance sur la France dans l'exploration du sous-sol pour la recherche de gaz de schiste. Selon lui, ce décalage permet d'avoir un aperçu de la situation là-bas.

« Les conséquences sur l'environnement sont très importantes" explique Raymond Girardi, car "on fait exploser la roche à 2 et 3.000 mètres de profondeur et les forages traversent les nappes phréatiques. Résultat, on retrouve du méthane dans l'eau et différents produits chimiques".

Il tire néanmoins "des effets positifs: les retombées économiques sur l'emploi et les finances locales, et ça permet de faire face aux problèmes de pénurie énergétique".

Selon lui, "la question est de savoir si le jeu en vaut la chandelle" mais il ne veut "pas tirer de conclusion avant la publication de notre rapport dans un mois environ". Il a toutefois fait part de sa "très grande inquiétude".

Le projet « Beaumont-de-Lomagne », présenté par l'entreprise Américaine BNK s'étendrait sur un territoire de 10 500 km², englobant une bonne partie du département de Lot-et-Garonne.

Sur le même sujet

Comptes du Poitou-Charentes : pas de poursuites de la part d'A. Rousset

Près de chez vous

Les + Lus