Pollution de l'eau au tritium sous la centrale

© France 3
© France 3

Un taux de tritium bien supérieur à la normale a été détecté dans la nappe phréatique sous la centrale de Civaux.

Par Marie-France MANY

Un prélèvement effectué vendredi 13 janvier a révélé une concentration en tritium , particule radioactive, de 540 becquerel par litre d'eau dans la nappe phréatique située sous la Centrale,  alors que la normale devrait être de 8 becquerel par litre. L'origine de la fuite de tritium a été identifiée jeudi 19.

Le tritium est un élément radioactif proche de l'hydrogène produit lors de l'exploitation des centrales nucléaires, stocké dans de grands réservoirs sur les sites avant d'être rejeté après contrôle.

Selon le communiqué de la Centrale de Civaux, la fuite a été provoquée par la mauvaise étanchéité d'un robinet d'un réservoir de stockage. EDF précise que l'eau de cette nappe ne communique pas avec les autres et qu'elle n'est utilisée ni pour l'eau potable ni pour l'agriculture. Et que les analyses effectuées dans la Vienne n'ont pas mesuré de présence de tritium. L'entreprise assure que  cette concentration en tritium représente l'équivalent de la radioactivité naturelle intégrée par une personne séjournant pendant un mois dans une ville comme Briançon, à 1500 mètres d'altitude. 

La source de l'écoulement du liquide ayant été répérée, des travaux pour le stopper ont commencé vendredi, assurent les représentants de la centrale.

La Préfecture de la Vienne a été alertée ainsi que la Commision Locale d'Information et de Surveillance et l'Agence de Sûreté Nucléaire.

Sur le même sujet

Coupe du monde de rugby : l'interview de Raphaël Ibanez

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne