Dans les Landes, certaines écoles conservent la semaine de 4 jours et demi

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP

En France, près d'1/3 des écoles primaires ont fait le choix de revenir à la semaine de 4 jours. Exit la semaine de 4 jours et demi instaurée sous le quinquennat précédent. Dans les Landes cependant, nombre d'établissements ont conservé ce rythme avec activités extra-scolaires.

Par Jeanne Travers

En cette rentrée 2017, bon nombre d'écoles primaires ont choisi de revenir à la semaine de 4 jours. À travers la France, près d'1/3 des établissements a renoncé à la semaine de 4 jours et demi, rythme qui a grandement fait débat lors du quinquennat précédent.

En Aquitaine, la tendance est la même : de nombreux écoliers n'ont plus classe le mercredi. Mais dans les Landes, c'est l'inverse : beaucoup d'écoles sont aujourd'hui encore au rythme de 4 jours et demi, avec activités extra-scolaires.

"On ne pouvait pas se permettre de tout remettre en question au mois de juin", affirme Patricia Castagnos, adjointe au maire de Saint-Martin-de-Seignanx.

Pourtant, la semaine de 4 jours et demi est loin de faire l'unanimité au sein des établissements. Conserver la semaine de 4 jours et demi semble ne pas être un choix de faveur, mais plutôt un choix de raison.

"Les enfants sont un peu trop sollicités", estime le directeur de l'école primaire de Saint-Martin-de-Seignanx. Isabelle Reisner, parent d'élève, confirme : "j'ai une fille qui a 5 ans, qui est en grande section. Se lever du lundi au vendredi c'est difficile". D'autres parents, eux, ne cachent pas leurs difficultés à faire garder leurs enfants le mercredi.

Un questionnaire en ligne sera proposé pour concerter les parents. La décision de conserver ou non le rythme de 4 jours et demi d'école par semaine sera prise d'ici la fin de l'année.

► Revoir le reportage de Patrick Pannier et Jean-Michel Litvine :
Dans les Landes, certaines écoles conservent la semaine de 4 jours et demi
Interviennent dans ce reportage : Patricia Castagnos, adjointe au maire de Saint-Martin-de-Seignanx, chargée enfance et scolarité, François Masselin, directeur de l'école maternelle et Isabelle Reisner, parent d'élève. - France 3 Aquitaine - Patrick Pannier et Jean-Michel Litvine

Sur le même sujet

Le suivi des greffés cardiaques limousins

Près de chez vous

Les + Lus