Labenne : 165 singes sans domicile fixe

© FTV
© FTV

Depuis la liquidation judiciaire de la Pinède des singes à Labenne dans les Landes, l’avenir des 165 macaques de Java qui y étaient détenus est incertain.

Par Simon Challemet

La Pinède des singes accueillait dans sa forêt chaque année des visiteurs qui venaient côtoyer les macaques de Java en liberté. Mais le parc qui faisait l’objet d’une procédure de suspension administrative depuis le mois de janvier est fermé aux touristes pendant ces vacances de pâques. Pour cause : une enquête de l'administration judicaire a mené le tribunal de Dax à placer l’établissement en liquidation judiciaire mercredi 6 avril.

Un établissement non conforme à la sécurité des singes et des visiteurs

D’après les informations de Sud Ouest, le personnel qui s’occupait des macaques de Java a été jugé insuffisant pour assurer la sécurité au sein de l’établissement. Plusieurs évasions de singes se sont en effet produites depuis 2011 et une visiteuse s’est fait mordre en août 2015.
Le bien-être des animaux a aussi été mis en cause par l’administration. Des cas d’agressivité chez certains singes en raison du manque d’espace auraient été relevés. Depuis la création de l’établissement qui avait été autorisé à détenir une cinquantaine de singes, la population a grossi jusqu’à 165 macaques de Java. Selon les rapports administratifs, la structure ne se serait pas adaptée à l’augmentation du nombre de primates.
Des problèmes d’hygiène sont aussi pointés par les rapports. Des mesures pour prévenir des maladies chez les macaques de Java n’auraient pas été mises en œuvre. De plus la Pinède des singes n’aurait, selon le Sud Ouest, pas assuré un hivernage idéal pour les animaux qui devaient passer l’hiver dans un endroit chauffé à 16°C.
Toujours selon le quotidien, le gérant de la société, Sébastien Lavignotte a plusieurs fois contesté les faits que l’on lui reproche mais la justice a déclaré avoir fait preuve d’assez de patience avant de prendre sa décision. 

Quel avenir pour les 165 macaques de Java ?

Une seule employée, qui va bientôt devenir demandeuse d’emploi, s’occupe en ce moment des primates enfermés à présent au milieu de grillages. Une solution concernant le sort des singes doit être trouvée dans les plus brefs délais. L’association 30 millions d’amis et la fondation Brigitte Bardot auraient trouvé un abri pour une cinquantaine de ces animaux. Un repreneur s’est également proposé de racheter les singes et le terrain. Ce dernier a assuré vouloir investir dans une structure plus adaptée au nombre de macaques de Java. Ne reste plus qu’aux propriétaires des lieux à se résigner à abandonner leur site de six hectares pour éviter la mort d’une centaine de leurs anciens protégés.

Voyez le reportage de Nora genet et Laurent Montiel :
Labenne : 165 singes sans domicile fixe
Depuis la liquidation judiciaire de la Pinède des singes à Labenne dans les Landes, l’avenir des 165 macaques de Java qui y étaient détenus est incertain.

 

Sur le même sujet

Thomas Pesquet était à Mérignac pour visiter l'avion Zéro-G

Près de chez vous

Les + Lus