Landes : le véhicule “convoi exceptionnel” recelait 374 kg de cannabis

Les sacs étaient dissimulés dans un véhicule convoi exceptionnel venant d'Espagne / © Douanes Françaises
Les sacs étaient dissimulés dans un véhicule convoi exceptionnel venant d'Espagne / © Douanes Françaises

C'est la dexuième saisie avec ce mode opératoire en quelques semaines dans la région : les stupéfiants circulent à bord d'un véhicule type convoi exceptionnel. 

Par AVEC AFP

Exceptionnel à plus d'un titre: une fourgonnette jaune portant l'inscription "Convoi exceptionnel" a été interceptée dans les Landes. Elles ont saisi 374 kg de cannabis, deuxième recours à un stratagème de ce type en quelques semaines. Les Douanes précisent dans un communiqué.

Jeudi dernier, les douaniers de la brigade de Dax (Landes) ont contrôlé sur une route départementale landaise une camionnette portant la mention "Convoi exceptionnel", avec bandes fluorescentes rouge et blanche règlementaires.

Le chauffeur de la fourgonnette immatriculée en Espagne, un Néerlandais résidant en Espagne, avait indiqué revenir à Mont-de-Marsan, après avoir escorté un convoi exceptionnel jusqu'à Irun (Espagne).
Les douaniers ont été intrigués par le fait qu'un caisson en bois, situé sous une couchette à l'arrière, n'avait pas de dispositif d'ouverture. Avec une caméra endoscopique, ils ont pu y répérer des paquets, tandis qu'un chien anti-stupéfiants marquait un intérêt pour le caisson.

A l'ouverture, les douaniers ont découvert 28 paquets de résine de cannabis, soit près de 374 kg, représentant 2,7 millions d'euros à la revente.

Le chauffeur a été remis à la police judiciaire de Bayonne, sur instruction du parquet de Dax.

Méthode en vogue ou coïncidence ? 

C'est la deuxième fois en quelques semaines que le subterfuge du "convoi exceptionnel" est utilisé dans la région pour acheminer des stupéfiants.
Mi-août à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques), une camionnette similaire avait été interceptée, dans laquelle étaient dissimulés plus de 30 kg de cocaïne et 50 kg de cannabis, d'une valeur de 2,4 M EUR. Le chauffeur était aussi un Néerlandais résidant en Espagne.
Pour les Douanes toutefois, il n'est pas possible à ce stade d'évaluer s'il s'agirait d'un stratagème en vogue, fruit d'un réseau, ou d'une coïncidence.
F3A saisies cannabis


Sur le même sujet

Les salariés du technicentre de Saintes dans la rue

Près de chez vous

Les + Lus