VIDEO - Embarquez pour un vol à bord d'un Rafale Normandie-Niemen

© Base aérienne Mont-de-Marsan
© Base aérienne Mont-de-Marsan

Immersion au cœur du Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niemen de Mont-de-Marsan. De façon très exceptionnelle, lors d’une mission d’entraînement au tir et au combat, nous avons pu installer nos caméras à bord de l’un des 20 Rafale et prendre part à l’exercice.

Par Serge Guynier avec C. Roux

Pendant 3 jours, Serge Guynier avec la complicité d’Olivier Prax à la caméra et d’Eric Delwarde au son, ont accompagné le quotidien des personnels au sol mais également en vol.

La Voix Est Libre Hors-série : La filière aéronautique civile et militaire en Aquitaine ► Samedi 3 octobre à 10H55

Par Serge Guynier : 

Contrairement aux idées reçues, on s’aperçoit vite que le vol n’est que l’aboutissement d'un long travail de préparation. Une fois le cadre de la mission défini et les objectifs sélectionnés avec l’aide des personnels de renseignement, les différentes contraintes comme le choix des objectifs ou la météo sont intégrés au scénario de l’exercice.
Ensuite, direction la salle de briefing en compagnie des pilotes et des passagers. Un Alphajet avec à son bord un cameraman du Sirpa nous accompagne pour l’occasion.

Pendant plus d’une heure, le leader de la mission passe par le détail tous les éléments du vol et les différentes phases de la mission. Tout est scrupuleusement détaillé, des noms de code des appareils en passant par les différents types de formations en vol.

Pas de place à l’improvisation

Toutes les éventualités sont envisagées : Comme celle de la panne d’un appareil au décollage et la mise à disposition d’un Rafale de substitution (mésaventure que connaîtra notre leader).
Puis c'est le moment d'enfiler la tenue de vol avec pantalon anti-G pour atténuer  les effets du facteur de charge en vol, qui multiplie votre poids et vide momentanément certaines partie du corps de leur sang…

Direction la piste et l’installation en place arrière à bord du cockpit du Rafale. Par rapport aux avions de chasse d’ancienne génération, sans pour autant parler de confort,l’ergonomie de l'habitacle est nettement meilleure.

Mise en route… Roulage… Coup de tête du pilote au leader pour lui signifier que tout est OK. 
Paré au décollage… La postcombustion s’enclenche…
La sensation de puissance est phénoménale ! En 250 mètres à peine, l’appareil quitte le sol…

Démonstration de puissance

Direction le Champs de Tirs de Captieux pour un exercice de « Show Off Force », démonstration de puissance en très basse altitude, comme les pilotes sont amenés à le faire en territoire ennemi pour signifier leur présence. Puis exercice de passes canons, où un officier de tir juge la qualité de la mise en action jusqu’au tir simulé.

Retour en formation pour rejoindre le Bassin d’Arcachon, la dune du Pyla avant de plonger au raz de l’eau, à 50 mètres au dessus des vagues, il nous faut à peine 6 minutes pour rejoindre Bayonne avant de remonter vers Mont de Marsan où notre Alphajet accompagnateur doit se poser.

L’heure est venue de reprendre la direction de Captieux, où l’espace aérien du Champs de Tir permet de s’entraîner au combat sans nuisance pour les riverains.

Les deux pilotes se coordonnent pour lancer les hostilités. Et même si les configurations des deux appareils sont à l’avantage du leader qui n’est pas ralenti par les bidons supplémentaires de kérosène qui équipent notre biplace, les passes d’armes sont musclées. Fort heureusement la caméra embarquée du Rafale immortalise l’action, car j’ai parfois du mal à savoir où se trouve la terre et où se trouve le ciel tant les accélérations et les changements de cap sont violents.

« Bingo…Bingo » l’ordinateur de bord salut-il notre performance ? A-t-on atteint notre cible ? Le pilote m’informe que notre Rafale nous indique seulement que nous avons atteint notre seuil minimum de kérosène pour un retour en toute sécurité à Mont-de-Marsan.

Au terme d’une heure et demie de mission, c’est déjà l’heure de rentrer. Le Rafale décrit une dernière courbe avant de se poser sur la piste principale. Retour au bercail.

Descente de l’avion la tête encore dans les nuages pour livrer mes premières impressions au pilote. J’ai du mal à trouver les mots pour qualifier toutes ces sensations : Puissance et Sérénité. Le Colonel Danny a le sourire, son passager n’a pas été malade, il a savouré le vol et touché du doigt, quelques instants, une mission d’entraînement des pilotes du Normandie-Niemen.

Un vol qui marque une vie

Un rêve devenu réalité grâce à la disponibilité, à la totale transparence et à l’accueil que nous avons reçu durant ce reportage en immersion au cœur du « Ne-Ne »… 

Un reportage sera prochainement consacré au Normandie Niemen dans Carnet de Vols, mais avant cela, gros plan sur la mission d’un pilote de chasse comme si vous y étiez…
Vol d'entraînement Combat à bord du Rafale

Aller + loin
http://rc230-normandieniemen.com/
http://rafalefan.e-monsite.com/

A lire aussi

Sur le même sujet

Bientôt moins d'argent pour le SMUR de la Corrèze ?

Actualités locales

Les + Lus