Nicolas Hulot annonce la fin du braconnage de l’ortolan dans les Landes

© FTV
© FTV

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé mardi 8 août qu'il lutterait "contre le braconnage du bruant ortolan afin de mettre un terme définitif à cette pratique". Dans les Landes où la pratique est ancienne, cette déclaration énerve. 

Par Anne-Flore Roulette

Mardi 8 août dernier, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a relancé le débat sur la chasse et le braconnage. Il a donné officiellement instruction au préfet des Landes, Frédéric Périssat de renforcer toutes les mesures de surveillance, de contrôle et de verbalisation en ce qui concerne le bruant Ortolan.

Cette chasse pourrait faire des ortolans une espèce menacée selon Nicolas Hulot :


Cette chasse fait courir un risque important à la survie de l'espèce alors que le milieu naturel de cet oiseau est menacé par le dérèglement climatique et l'urbanisation qui détruit son habitat 


Selon la Commission européenne, les ortolans ont diminué de 84 % entre 1980 et 2012. La France fait d'ailleurs l'objet d'un recours devant la Cour de justice de l'Union Européenne et risque une amende de "plusieurs dizaines de millions d'euros", a rappelé le ministre.

Mais pour les 400 chasseurs recencés dans la région landaise, le ministre s'attaque aux traditions et au patrimoine culturel. Pour Jean-Jacques Lague, président de l'association locale des chasses traditionnelles :


Mr Hulot s'assoit sur l'étude scientifique menée sur trois ans, que nous avons financée, et qui conclut à certaines possibilités. Il se présente en anti-chasse et en militant anti-chasse. 


Les chasseurs demandent une dérogation de prélèvement de 2 000 oiseaux par saison en s'appuyant sur cette étude du Muséum national d’histoire naturelle rendue fin 2016. D'après cette dernière, en 2016, 4 000 à 6 000 oiseaux auraient été capturés. Pourtant protégée depuis 1999, la population d'ortolan décline doucement. Entre 2000 et 2014, la présence de cet oiseau migrateur dans la région Sud-Ouest aurait diminué de 20 à 30%.

La chasse landaise a été défendue par la plupart des élus landais de tout temps, crée à présent le débat chez les personnalités politiques. Depuis la déclaration, certains ont pu exprimer leur avis. Le débuté Lionel Causse (LREM) par exemple estime qu'un compromis est possible. 

Pour revoir l'intervention et la proposition de Lionel Causse Député LREM de Dax au sujet de la chasse de l'ortolan 
Intervention et proposition de Lionel Causse Député LREM de Dax au sujet de la chasse de l'ortolan


►Pour voir ou revoir le reportage complet à ce sujet :

Nicolas Hulot annonce la fin du braconnage de l’ortolan dans les Landes


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Les vols de Max

Près de chez vous

Les + Lus