Vingt-trois personnes ont ainsi perdu leur permis sur le champ, retiré ou suspendu suite à une conduite dangereuse lors du long week-end du 14 juillet. Les principales infractions constatées sont toujours les mêmes : trop grande vitesse, alcool au volant, conduite sous l'emprise de stupéfiants ou encore téléphone en conduisant. 

Parmi les faits les plus marquants, une arrestation pour dépassement dangereux et délit de fuite qui a révélé une alcoolémie de 1,42g/L, une assurance périmée et un contrôle technique dépassé à Dax. Mais aussi une voiture flashée à 186km/h sur la départementale 38 à Mézos, aussitôt immobilisée pour grand excès de vitesse. Le conducteur ne pourra pas récupérer son véhicule au moins jusqu'au procès fixé au 11 octobre prochain.

Par ailleurs le Préfet déplore une recrudescence du non respect des agents des forces de l'ordre. 

"Toute incivilité sera durement sanctionnée" prévient-il, donnant comme exemple "ces deux automobilistes qui se sont vus suspendre leur permis de conduire suite à un contrôle et dont le comportement inadapté a conduit à l’allongement de la suspension, de 4 à 12 mois pour l'un et de 6 à 9 mois pour l'autre". Pour outrage à agent dépositaire de l’autorité publique. 

Voilà, vous êtes prévenus...