Législatives : 5 choses à retenir de ces élections en Limousin

Que faut-il retenir de ces législatives ? / © France 3 Limousin
Que faut-il retenir de ces législatives ? / © France 3 Limousin

Ras-de-marée LREM, fin du PS, la victoire des jeunes, et des surprises... Quelles sont les 5 choses à retenir du second tour des élections législatives 2017 ? 

Par Gwendolina Duval

1. Grand Chelem de la République En Marche… ou presque

Le raz-de-marée macroniste a bel et bien renversé les socialistes du Limousin. Sur les 6 circonscriptions de l'ancienne région, 5 ont été remportées par des candidats LREM.
Souvent jeunes et issus de la société civile, ces députés fraîchement élus qui prendront prochainement leur siège à l’Assemblée Nationale, sont les nouveaux visages de la politique limousine.



En Haute-Vienne : l’ancienne responsable RH dans le secteur bancaire Sophie Beaudoin-Hubière (44 ans), le pilote de ligne Jean-Baptiste Djebbari (35 ans) et Marie-Ange Magne (29 ans), chargée de mission à Saint-Laurent-sur-Gorre ;

En Creuse : l’agriculteur Jean-Baptiste Moreau (40 ans) ;

En Corrèze : Chrisophe Jerretie, maire de Naves (37 ans).

Une victoire presque totale…


2. La droite s’incruste dans le paysage grâce à 25 voix !

C’est sans compte sur la droite pour faire de l’ombre à La République en Marche. Une exception dans la seconde circonscription de Corrèze.
La candidate Les Républicains a créé la surprise en arrachant de justesse la victoire avec seulement 25 voix d’avance.
Elle évince Patricia Bordas, victime d’une campagne difficile durant l’entre-deux tour.


3. Bernard Combes ou la fin du hollandisme en Corrèze

Le maire de Tulle, ancien conseiller de François Hollande,n’a pas convaincu dans la première circonscription de Corrèze.
Il s’incline avec seulement 46% des voix face au candidat La République En Marche Christophe Jerretie.
Ce n’est pas une réelle surprise pour ce cador du Parti Socialiste qui était dans une position très inconfortable à l’issue du 1er tour, mais sa défaite marque la fin définitive du règne socialiste en Corrèze.

4. La "succes story" de Marie-Ange Magne

Marie-Ange Magne, à 29 ans, devient l’une des plus jeunes députées de l’Assemblée Nationale.
La jeune marcheuse a remporté la 3e circonscription de Haute-Vienne avec 62% des voix face à Guillaume Guérin.
Sans expérience politique, elle a été investie, à sa plus grande surprise, par La République En Marche au lendemain des élections présidentielles. Marie-Ange Magne (comme beaucoup d’autres), a surfé sur la vague Macron et réalisé un très bon score dès le premier tour (37%).
C’est sans surprise qu’elle décroche son siège au Palais Bourbon.


5. Déculottée pour Guillaume Guérin

Le candidat Les Républicains Guillaume Guérin s’est fait écraser (37,22%) lors de ce second tour par la jeune candidate LREM Marie-Ange Magne (62,78%). Même si ce n’est pas une surprise, le choc est rude pour le 1er adjoint de la Mairie de Limoges. Dès le premier tour, il était très largement devancé (plus de 10%) par sa rivale.
En bon perdant, Guillaume Guérin a rapidement félicité les nouveaux élus. 




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

La naissance des serpents en captivité... un événement rare

Près de chez vous

Les + Lus