En Limousin, unis derrière Mélenchon mais désunis aux législatives

Le Limousin suivra-t-il l’insoumission du candidat Mélenchon ?
En autres questions : Quelles sont les propositions-phares de la France Insoumise ? Pourrait-il y avoir des candidatures concurrentes aux élections législatives (et notamment en Corrèze) ? • Invités : Laurence Pache, ancienne élue régionale pour "Limousin Terre de gauche" • Francis Dauliac secrétaire départemental du PCF 87 - France 3 Limousin - Dimanche en politique - Annaïck Demars

Laurence Pache, membre de l'équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon, était l'invitée de Dimanche en Politique le 19 février sur F3 Limousin. Venue défendre les propositions de son candidat, elle est aussi revenue sur les désaccords avec le PCF concernant les investitures aux élections législatives.

Par Annaick Demars

Une VIème République née du travail d'une assemblée constituante, une sortie des traités européens qui permettrait de financer une plannification écologique, ce sont quelques-unes des propositions-phares du candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon que Laurence Pache est venue expliquer et défendre sur le plateau de Dimanche en Politique sur France 3 Limousin le 19 février 2017. 

Conseillère régionale de 2010 à 2015, dans le groupe Limousin Terre de Gauche, Laurence Pache est également secrétaire nationale du Parti de Gauche en charge des services publics et professeure de philosophie en Diplôme supérieur d’Arts Appliqués au lycée Raymond Loewy de la Souterraine. Elle a largement participé au processus d'élaboration collaborative du programme de Jean-Luc Mélenchon 

DISSENSIONS ENTRE MELENCHONISTES ET COMMUNISTES


Si le PCF et la France Insoumise sont rassemblés derrière la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle, la question des législatives est source de désaccords, thème abordé avec Francis Dauliac, secrétaire départemental du PCF en Haute-Vienne. A l'heure de l'enregistrement de cette émission (17 février), aucun accord électoral n'a été trouvé entre les deux mouvements, qui ont investi chacun un candidat par circonscription en Limousin, une situation qui peut paraître illisible pour les électeurs. 

"C'est incompréhensible quelque part, et ça peut même être mortifère, a déclaré Francis Dauliac sur le plateau. Nous attendons des discussions, notamment sur la Haute-Vienne (...) On nous répond qu'il y a une charte qui oblige les candidats à se rattacher politiquement et financièrement à la France Insoumise et nous ne souhaitons pas nous subordonner ou nous diluer dans la France insoumise, mais nous ne désespérons pas".


"Cette charte n'est pas faite pour dissoudre les partis mais au contraire pour les inclure, a rétorqué Laurence Pache, il s'agit d'un cadre de campagne. Un certain nombre de communistes ont d'ailleurs été investis par la France insoumise. Laissant la porte ouverte au dialogue, elle a ajouté que "les choses ne sont pas terminées et j'espère qu'on pourra continuer à travailler ensemble avec le PC comme on le fait déjà". 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Le théâtre de la Passerelle à Limoges en danger

Près de chez vous

Les + Lus