Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Petsfinder, une application pour retrouver son chien ou chat perdu

PetsFinder une application pour retrouver son chien ou son chat perdu
Une application qui permet de mettre en relation des personnes ayant perdu leur animal de compagnie et des personnes en ayant trouvé. Pour les premiers, il suffit de remplir la description, d’ajouter une éventuelle photo, et d’indiquer où il a été perdu.

A 24 ans, Antony Di Maiolo, habitant à Agen, a conçu une nouvelle application. Déjà disponible dans plusieurs pays francophones comme à l’étranger, elle permet d’aider les propriétaires d’animaux domestiques à les retrouver lorsqu’ils sont perdus.

Par Marc Taubert

Que faire lors de la perte de son animal préféré ? Les traditionnelles affiches plantées sur les arbres ne sont souvent pas très efficaces. Désormais, vous avez une application disponible : PetsFinder. Et elle a été créée par un jeune développeur informatique habitant Agen.

Mais comment lui est venue cette idée ? A cette question, Antony Di Maiolo raconte : "il y a un an, j’ai une amie qui avait perdu son chat et mon premier réflexe a été de publier une annonce sur les réseaux sociaux. Puis je me suis dit qu’il devait y avoir plus efficace. Comme il y avait un manque, j’ai mis mes compétences à ce service et créé cette application".

© Antony Di Maiolo
Une application qui permet de mettre en relation des personnes ayant perdu leur animal de compagnie et des personnes en ayant trouvé. Pour les premiers, il suffit de remplir la description, d’ajouter une éventuelle photo, et d’indiquer où il a été perdu.

Les seconds, eux, peuvent poster une photo de l’animal trouvé, et indiquer où et quand il a été récupéré. Il suffit ensuite de chercher les annonces dont le tri est fait grâce à la géolocalisation.

L’application n’est pour l’instant disponible que sur les téléphones Android, mais une version Iphone verra bientôt le jour, en février. Et surtout, elle est gratuite, un point d’honneur pour le développeur : "Je ne tiens pas à me faire de l’argent sur le malheur des autres", précise-t-il.

Sur le même sujet

Magazine du pays basque : Les artisans du son

Près de chez vous

Les + Lus