Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Grippe aviaire : réactions après l'ouverture de l'enquête

Interview de Sylvie Girard
Une enquête administrative a révélé que des élevages du Tarn avaient envoyé des canards porteurs du virus H5N8 dans le Gers, le Lot-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées. L'enquête ouverte par le Parquet de Paris essaie de déterminer si la livraison des lots contaminés constitue une tromperie aggravée. Présidente de la Coordination rurale, Sylvie Girard réagit - France 3 Aquitaine

Une enquête administrative a révélé que des élevages du Tarn avaient envoyé des canards porteurs du virus H5N8 dans le Gers, le Lot-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées. L'enquête ouverte par le Parquet de Paris essaie de déterminer si la livraison des lots contaminés constitue une tromperie aggravée. 

Par Caroline Robin

Le Parquet de Paris a ouvert hier, une enquête préliminaire pour "tromperie aggravée" afin de déterminer les responsabilités dans la propagation de l'épidémie de la grippe aviaire.

Des élevages rattachés à la coopérative Vivadour avaient envoyé le 30 novembre et le 1er décembre des cannetons destinés à être gavés par des éleveurs du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées. Mais ces derniers étaient porteurs du virus H5N8.

L'enquête cherche à déterminer si les fournisseurs ont livré des animaux, tout en sachant qu'ils étaient malades

Partout nous savons que dans un cas comme ça, il faut bloquer les mouvements d'animaux. Pourquoi a-t-on livré malgré tout ces animaux à s'éteindre ? déplore Sylvie Girard, présidente de la Coordination rurale.

La propagation du virus avait conduit les autorités à mener une politique d'abattage massive et préventive des palmipèdes dès le 4 janvier

Le coût pour l'interprofession du foie gras est estimé à 120 millions d'euros

► REVOIR le reportage de France 3 Occitanie sur cette enquête :
Grippe aviaire : une enquête ouverte pour "tromperie aggravée"
Une enquête vient d'être ouverte à Paris afin de déterminer s'il y a eu "tromperie aggravée", fin 2016, lors de la vente de palmipèdes qui a entraîné une vague de grippe aviaire dans le Sud-Ouest. Reportage de Marie Martin et Ophélie Le Pivert.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Bara Bahau, la grotte aux sculptures exceptionnelles

Près de chez vous

Les + Lus