Surproduction de melon en Lot-et-Garonne

© F3A
© F3A

En Lot-et-Garonne les entrepôts sont confrontés à une surproduction de melons. La faute à la météo selon les producteurs, les prix sont en baisse. 

Par Anne-Flore Roulette

A Nérac, en Lot-et-Garonne, transitent des melons d'une douzaine de producteurs des environs. Actuellement, c'est 20 tonnes par jour qu'il faut calibrés et conditionnés...un afflux inabituel. Pour Jean-François Nay, producteur de melons, la surproduction est due à la météo.

On a des saisons qui arrivent avec quinze jours d'avance, tout se cumule et voilà le résultat...


Le marché français peut absorber quatre mille tonnes par jour, mais avec la production étrangère qui s'ajoute aux melons français c'est le double qui arrive sur les étales. Les prix s'effondrent. 

Pour Maïté Nay, directrice commerciale, c'est la course. Elle travaille en partenariat avec des grandes surfaces soucieuses de qualité entre Bordeaux et Bayonne. Ces dernières sensibilisent le consommateur. 


Dans leurs magasins, ils communiquent avec des photos de producteurs etc. Grâce à cela on arrive à revaloriser le produit à hauteur de 30%.


La vague de fraicheur de ces derniers jours devrait ralentir la production en France.


► Reportage à revoir

Surproduction de melon en Lot-et-Garonne


 

Sur le même sujet

Thomas Pesquet était à Mérignac pour visiter l'avion Zéro-G

Près de chez vous

Les + Lus